Ils s’appellent Benyoucef Mellouk, Hassaine Kourdourli ou Ghrib Abdelhouab. Ils font partie de ces milliers de cadres intègres algériens qui ont été « cassés »,  brisés,voire emprisonnés et martyrisés parce qu’ils ont dit non à l’injustice et la corruption dans les institutions et entreprises où ils ont tenté de servir leur pays le plus honnêtement possible. Dans ce numéro spécial d’Abdou Sans Tabou, l’émission de notre Rédacteur en chef, Abdou Semmar, diffusée chaque dimanche soir sur Beur TV, les projecteurs sont braqués sur les tristes histoires de ces cadres qui méritent d’être réhabilités au lieu de subir l’exclusion, les menaces et le harcèlement.  Rendons leur hommage :

Article précédentDrame/12 soldats algériens tués dans un crash d’hélicoptères près de Reggane
Article suivantAlgérie-France/ Le Sahara occidental et la Libye au cœur de la visite d’Ayrault à Alger