L’histoire d’Aymen Adnane, le bébé âgé de 27 mois originaire de Taklit, un village de la wilaya de Béjaïa, a ému de nombreux algériens. Atteint d’une maladie rare, il a besoin en urgence d’une conséquente prise en charge financière pour pouvoir se soigner à l’étranger. Ses parents ont lancé un appel aux âmes charitables afin de récolter les 20 mille euros dont a cruellement besoin Aymen qui se bat contre la mort. 

Son père a d’ores et déjà reçu de nombreux appels de la part de personnes généreuses qui lui ont promis des dons. D’ici le 24 janvier, Aymen et ses parents doivent se déplacer en Tunisie pour subir des contrôles médicaux. Un généreux importateur s’est proposé de couvrir les charges de ce déplacement. Un autre businessman a tendu une main chaleureuse à la famille d’Aymen. Mais cela risque de ne pas suffire pour récolter la somme nécessaire à l’hospitalisation d’Aymen. Des associations caritatives sont mobilisées et l’entourage du bébé malade espère que cet appel de détresse trouvera bientôt d’autres oreilles attentives. A Alger, une agence de communication, HL New Communication, a même imprimé massivement des flyers pour les distribuer dans les rues dans le but de mobiliser nos concitoyens autour de cette cause noble, à savoir celle de sauver un bébé des affres d’une terrible maladie rare dont le traitement n’est pas disponible en Algérie.