Marcher sur les pas du Vietnam, de la Pologne ou encore du Kazakhstan pour espérer réaliser un véritable décollage économique susceptible de tirer la croissance vers le haut. Tels sont les recommandations de la Banque Mondiale (BM) adressées aux autorités algériennes.     

Le vice-président du groupe de la Banque Mondiale pour la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA), Hafez Ghanem est actuellement en visite officielle de trois jours en Algérie pour renforcer la collaboration entre la BM et le gouvernement algérien et proposer des modèles susceptibles d’aider l’Algérie à se défaire de sa dépendance aux hydrocarbures.

Sur son site Internet, la BM a fait état de son engagement auprès de plusieurs pays ayant atteint leurs objectifs économiques, des pays qui peuvent aujourd’hui servir de modèle à l’économie algérienne. «Nous avons accompagné les programmes de réforme de pays aussi divers que la Pologne, le Kazakhstan et le Vietnam, nous aspirons à mobiliser cette expertise mondiale pour soutenir les objectifs poursuivis par l’Algérie en vue de poser les bases d’une croissance future durable », a-t-il été mentionné sur un communiqué diffusé sur le site Internet.

Selon M. Ghanem, l’Algérie est parvenue, au cours des quinze dernières années, à faire baisser le taux de pauvreté de 20% à 7%, réalisant ainsi une avancée appréciable. Pour mettre à profit ses données positives, « Il lui faut à présent, capitaliser sur ces avancées pour instaurer une société plus productive et innovante », a-t-il enfin recommandé.

Massi M.