Violences faites aux femmes/ Une autre Razika sauvée in extremis à Tlemcen

0
Advertisement

Un nouveau crime sexuel abject a été évitée de justesse à Tlemcen. Une jeune adolescente a été sauvée in extremis à par les services de sécurité qui sont intervenus pour l’extirper des griffes de ses agresseurs.

Âgée de 16 ans, la jeune fille kidnappée a été délivrée alors qu’elle se trouvait dans « un bain maure de Derb Bab Ali, dans la vieille ville de Tlemcen », indique dans un communiqué la sûreté de wilaya. Pour retrouver l’infortunée, il a fallu interroger et mettre en examen pas moins de 19 suspects. Huit véhicules ont été, par ailleurs, fouillés.

C’est à la suite de l’interrogatoire des suspects que les policiers ont réussi à repérer le lieu où la victime était détenue depuis plusieurs jours. Les agents des services de sécurité ont investi l’endroit, libéré la victime et arrêté l’un des ravisseurs âgé de 23 ans », souligne la même source, qui précise que « le principal ravisseur a pris la fuite ».

Rien n’a encore filtré des circonstances exactes du rapt. Mais, plusieurs sources locales affirment que cet enlèvement a été orchestré pour abuser sexuellement de la jeune fille.

Fort heureusement, celle-ci s’en sort saine et sauve. Une tragédie comme celle de Razika Chérif a donc été évitée grâce à la mobilisation des services de sécurité. Il est clair que les femmes algériennes n’ont jamais autant en proie aux enlèvements et aux agressions sexuelles que ces derniers temps.

Article précédentCriminalité/ 17.000 jeunes jugés chaque année pour crimes de sang
Article suivantUrgent/ Abdelhamid Abaaoud, la tête pensante des attentats de Paris a été tué