Volkswagen Algérie/ Le projet financé à 80% par le CPA

0
Advertisement

C’est le Crédit populaire d’Algérie (CPA), une banque publique, qui financera à hauteur de 80% le projet de montage de véhicules de la marque Volkswagen en Algérie. La convention de partenariat avec le groupe algérien Sovac a été signée hier.

La première phase du projet coûtera 6,5 milliards de dinars. Il s’agit de la «réalisation des infrastructures et l’acquisition des équipements». «Cette phase initiale du projet est d’un coût financier de 6,5 milliards de DA dont cinq milliards de DA seront assurés par le CPA alors que le reste sera couvert par les fonds propres de la société Sovac», a indiqué le PDG du CPA, Omar Boudieb.

Cela veut-il dire que le partenaire allemand ne déboursera rien durant cette phase ? Le PDG de Sovac, Mourad Oulmi, a indiqué, à ce sujet, que «c’est l’entreprise Sovac Production qui a contracté le crédit». «Je pense que la question ne se pose même pas car on ne peut pas parler de la crédibilité du no 1 mondial (Volkswagen) et dont le chiffre d’affaires dépasse les 220 milliards d’euros par rapport aux 170 millions d’euros que va mettre le CPA sur la table», a-t-il ajouté.

Située à Relizane, l’usine de montage de Volkswagen entrera en activité normalement au mois de juin prochain. Le projet va créer près de 1800 emplois directs et 3500 indirects, selon les estimations données par ses initiateurs. Durant sa première année de production, l’usine produira 12 000 véhicules. Cette capacité sera portée à 100 000 au bout de cinq ans. Quatre modèles y seront produits : Volkswagen  Golf 7 et Volkswagen Caddy, Seat Ibiza et Skoda Octavia. Volkswagen compte produire également de la pièce détachée.

Elyas Nour

Article précédentVoitures neuves/ Lancement de crédits bancaires pour acheter des véhicules de marques Volkswagen, Seat et Skoda
Article suivantMarché pétrolier/ Vers un baril à 30 dollars à partir de juin prochain