Après trois années d’existence, l’émission satirique qui traite avec un humour décalé des sujets sociaux, politiques ou économiques en Algérie s’arrête. L’émission qui faisait partie de la grille des programmes de la chaîne de télévision généraliste privée Al Magharibia depuis 2011 s’arrête définitivement. C’est son animateur principal, Abdelghani Mahdi qui annonce la nouvelle à tous les fans de la chaine dans une vidéo, diffusée sur Youtube.

Dans une vidéo, diffusée sur Youtube, hier vendredi, l’animateur principal de l’émission de divertissement « Wech Galou Fi Eljournane », Abdelghani Mehdi a adressé un message à tous les fans de son émission, diffusée depuis 2011, sur la chaîne de télévision généraliste privée Al Magharibia pour leur annoncer, avec beaucoup d’amertume et de tristesse, l’arrêt de l’émission après une existence de trois ans.

«Adieu mes amis les «fakakirs», mes larmes ne suffiront pas pour vous exprimer ma tristesse et mon chagrin de devoir vous annoncer que nous vous quittons, mais nous resterons toujours des « fakakirs » qui ne vendront jamais leurs principes », a-t-il déclaré dans la vidéo postée sur Youtube. Souhaitant à tous les algériens une heureuse fête à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabawi, Abdelghani Mehdi remercie toute son équipe et les milliers de téléspectateurs pour leur fidélité. Il ne manque pas d’affirmer que les trois années au sein de la chaîne Al Magharibia, à la tête de l’émission Wech Galou Fi El Journane, diffusée chaque vendredi soir, sont les plus belles de son existence.

Abdelghani Mehdi n’explique pas les raisons de l’arrêt de l’émission qui traite avec un humour décalé, avec un esprit libre et sans censure des sujets sensibles dans la société algérienne. Serait-ce à cause d’un défaut d’audience que l’émission s’arrête ? Est-ce en raison des pressions exercées sur les responsables de cette chaîne née en décembre 2011, juste après les évènements du Printemps arabe et qui n’hésite pas à apporter un nouveau regard sur l’actualité en Algérie ? Les responsables de la chaîne n’ont pour l’heure, donné aucune explication.

Nourhane. S.