AXA algérie

Suite aux articles parus ces derniers jours, le management d’AXA en Algérie souhaite éclaircir certains points à l’attention de ses clients, prospects, collaborateurs et partenaires.

AXA est présente en Algérie via deux sociétés spécialisées en assurance dommage et en assurance de personnes. Ces sociétés exercent sur le marché algérien depuis fin 2011. La compagnie d’assurance de personnes a atteint son équilibre financier en 2014  et la compagnie d’assurance dommage atteindra cet équilibre en 2016 conformément au business plan (Plan d’affaires) initial.

Le groupe AXA, en s’installant en Algérie en partenariat avec deux acteurs publics de premier plan le Fonds National d’Investissement (FNI) et la Banque Extérieure d’Algérie (BEA), a choisi comme stratégie un développement solide et structuré se traduisant naturellement par des investissements à long terme. Ceci implique d’attendre quelques années avant de générer des résultats positifs et une remontée de dividendes. C’est le cas pour toute compagnie d’assurance qui a la volonté de s’inscrire durablement sur un marché.

La société a mis en place une stratégie sélective des risques et une tarification élaborée des garanties d’assurance pour une amélioration continue de son rapport sinistres à primes. Vient s’ajouter à cela une gestion rigoureuse et optimisée des ressources, le renforcement des procédures et services de support (back office) et une bonne maîtrise des frais généraux. A ce titre, certaines agences (moins d’une dizaine) seront relocalisées pour améliorer leur efficacité commerciale et leur proximité avec les clients, ce qui est une pratique courante du métier qui ne témoigne en rien de difficulté mais au contraire d’une bonne gestion.

Pour preuve, les prévisions de clôture de l’année 2015 des deux compagnies démontrent une progression du chiffre d’affaires supérieure à celle du marché.

AXA Algérie confirme sa confiance tant dans le potentiel du marché que dans la solidité de son modèle pour être durablement un acteur de référence du secteur.