La proclamation de Yennayer comme fête nationale n’est apparemment plus qu’une question de temps. C’est du moins ce qu’assure Si El-Hachmi Si Assad, secrétaire général du HCA. « Le 12 janvier 2015, jour de l’an amazigh, sera fêté, pour la première fois, de manière officielle à partir de Djenane El Mithak », a déclaré ce responsable, dont les propos sont rapportés par El Watan. Quant à la promulgation de Yennayer jour férié, il a avancé, lors d’un colloque qui s’est déroulé à Batna, que « la possibilité reste dans nos perspectives ».

La proclamation de 12 janvier de chaque année, coïncidant avec le nouvel an berbère selon le calendrier agraire, constitue une revendication des militants de la cause amazighe depuis plusieurs décennies. Dans un premier temps, cette date donne lieu, dans différentes régions du pays, à des festivités folkloriques, largement médiatisées  ces dernières années.

Tamazight est officiellement « langue nationale » depuis mars 2002. Mais dans les faits, sa promotion par les pouvoirs publics en est encore au stade des intentions. Le chef de l’Etat refuse toujours de répondre favorablement à la promotion de la langue amazighe au rang de langue officielle, un statut qui lui ouvrirait les portes de la modernisation.

Essaïd Wakli