PLFR 2023 : Les Mesures Clés pour Soutenir l’Économie Algérienne

0
PLFR 2023 : Les Mesures Clés pour Soutenir l'Économie Algérienne

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a présenté mardi à l’Assemblée populaire nationale (APN) le projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2023 de l’Algérie. Ce projet comprend des dispositions visant à prendre en charge les dépenses ordinaires supplémentaires causées par les mesures prises pour préserver le pouvoir d’achat des ménages, renforcer la sécurité alimentaire et soutenir les investissements publics dans certaines wilayas.

Le PLFR 2023 : Une Hausse Significative des Recettes

Le PLFR 2023 prévoit une hausse significative des recettes budgétaires de l’État, atteignant près de 9 000 milliards de dinars algériens (DA), soit une augmentation d’environ 13 %. De plus, les dépenses augmenteront de plus de 6,7 %, atteignant plus de 14 700 milliards de DA.

Les autorisations d’engagement (AE) sont fixées à 1 651,97 milliards de DA, tandis que les crédits de paiements (CP) sont à 1 373,42 milliards de DA, grâce aux transferts de crédits opérés à partir de la dotation « crédits non assignés ».

Recettes Exceptionnelles et Croissance Économique

Le PLFR 2023 prévoit également une augmentation des recettes exceptionnelles à 1 410 milliards de DA, dont 848 milliards de DA proviennent de Sonatrach et 400 milliards de DA de dividendes de la Banque d’Algérie.

En ce qui concerne les exportations de biens, elles devraient atteindre 52,8 milliards de dollars en 2023, soit une augmentation de 6,5 milliards de dollars par rapport aux projections de la Loi de finances 2023. Quant aux importations de biens, elles devraient atteindre 41,5 milliards de dollars, en augmentation de 12,5 %.

Croissance Économique en Hausse

L’économie algérienne devrait enregistrer une croissance de 5,3 % en 2023, tirée principalement par le secteur des hydrocarbures avec une croissance de 6,1 %. La croissance du PIB hors hydrocarbures devrait atteindre 4,9 %.

Les Recommandations de la Commission des Finances

La commission des finances et du budget a souligné la nécessité d’accélérer la numérisation du secteur financier, de développer les compétences des ressources humaines, d’améliorer la performance administrative et de renforcer le système de contrôle des administrations et des services publics. Elle a également appelé à la rationalisation des ressources budgétaires et à l’élargissement de l’assiette fiscale.

Le PLFR 2023 vise à soutenir l’économie algérienne dans un contexte économique mondial difficile, en mettant l’accent sur la numérisation, la croissance, et la maîtrise des dépenses publiques. Ce projet de loi prévoit des mesures importantes pour stimuler l’économie et répondre aux besoins financiers du pays.

Article précédentCrise de Sécheresse en Algérie : Un Plan Inédit de Soutien aux Agriculteurs Dévoilé
Article suivantRenforcement de la Coopération Entre l’USTHB et Elsewedy Câbles Algérie