D’après un article publié sur le “blog Maghreb Football club”, du site média français “France Football”, l’Algérie aurait espionné l’équipe nationale du Burkina-Faso lors de ses entraînements avant le match retour de Blida pour le compte des qualifications du Mondial 2014.

L’information a été révélée par Nabil Djellit, l’auteur du blog, et journaliste, entre autres, pour France Football. Pour rappel le Burkina Faso avait choisi de s’installer pour son stage de préparation avant le match du 19 novembre dans le complexe hôtelier de Mazagan, situé au Maroc. Un lieu fermé et très surveillé pour s’entraîner en toute discrétion afin qu’aucune information ne puisse filtrer et aider les fennecs.  C’est donc dans ce complexe situé à 84 km au sud-ouest de Casablanca, que les camarades de Jonathan Pitroipa ont travaillé leur tactique en toute sécurité enfin, c’est ce qu’ils pensaient. C’était sans compter sur une autre tactique, celle du sélectionneur national Vahid Halilhodzic, qui d’après Nabil Djellit aurait envoyé son allier Toufik Kourichi spécialiste dans ce genre de mission. Il aurait déjà utilisé ce genre de procédé contre la Libye lors du match aller barrage 1-0. Les fennecs étaient sortis victorieux et s’étaient qualifiés lors de la Coupe d’Afrique 2013.

Cette fois l’enjeu est de taille avec cette place à la coupe du monde. Les Burkinabés comme les Algériens savaient ce que représentait cette qualification pour les deux nations. C’est pour cela que les burkinabés n’ont pas hésité à employer les grands moyens côté sécurité, et à l’inverse aurait poussé l’envoyé du coach Halilhodzic, Toufik Kourichi à se fondre dans le décor en se procurant une tenue de pompier de ville afin d’assister en toute tranquillité aux séances d’entrainement des Etalons et de recueillir le plus grand nombre d’informations.

Sur le plan tactique les Fennecs étaient brillants

Une stratégie  payante ? Tout ce que l’on peut dire c’est que sur l’ensemble du fameux match retour qui a qualifié l’Algérie, les Fennecs ont su contrôler la partie de A a Z sans aucun danger pour le portier algérien Mohamed Lamine Zemmamouche, mis à part le poteau causé par Soudani. Les Verts disposaient d’un excellent placement des joueurs sur tout le long du match avec une défense impeccable  et tous les duels ont été gagnés. Alors qu’il y a eu peu d’occasions pour les Bukinabés. Même Pitroipa était surveillé de partout et n’a pas fait la différence lors de la rencontre. Un travail minutieux du coach et des joueurs et certainement des informations extérieures ont permis d’élaborer ce schéma tactique. Ce qui explique sans doute l’absence quasiment totale de l’équipe du Burkina Faso dans le match de Blida.

L’Algérie qualifiée pour la coupe du monde 2014 avais été brillante côté tactique lors du match retour 1-0, mais elle doit sans doute une part de sa qualification a Toufik Kourichi et … sa tenue de pompier !

Mohamed Haouat