Solidarité Littéraire : Un Colloque en Algérie S’Éclaire sur la Palestine

0
Solidarité Littéraire : Un Colloque en Algérie S'Éclaire sur la Palestine

Au cœur de la magnifique ville côtière d’Oran en Algérie, la 11e édition du colloque littéraire national « Choumouaa la tantafi » (Bougies qui ne s’éteignent pas) a récemment pris son envol. Mais cette année, l’événement a une dimension particulière. Il est dédié à la Palestine et à son peuple, qui endure l’agression sioniste brutale. Le slogan de cette édition, « Palestine, nos yeux veillent sur vous, » en dit long sur l’engagement et la solidarité de la communauté littéraire algérienne envers la Palestine.

Une Déclaration de Solidarité Littéraire

La directrice de la maison de la culture et des arts « Zeddour Brahim Kacem » à Oran, Bakhta Kouadri, a prononcé un discours d’ouverture poignant, soulignant que cette édition spéciale du colloque littéraire est une déclaration de solidarité avec le peuple palestinien. Elle a mis en avant la résistance courageuse du peuple palestinien face aux crimes odieux de l’ennemi sioniste.

Mohamed Bachir Bouyedjra, spécialiste en littérature algérienne à l’université d’Oran 1 « Ahmed Ben Bella, » a rappelé que la question de la Palestine a toujours été présente dans la littérature algérienne, avec des écrivains anciens et contemporains abordant ce sujet brûlant. Parmi eux, les grands poètes Mohamed Laid Al Khalifa et Moufdi Zakaria ont laissé leur empreinte indélébile.

Des Poèmes pour la Palestine

L’ouverture de ce colloque a été marquée par la projection d’une vidéo intitulée « Cri de l’enfant de Ghaza, » un montage poétique réalisé par la maison de la culture et des arts d’Oran. Cette vidéo poignante traite des crimes commis par l’occupant sioniste contre les enfants vivant dans des conditions difficiles à Ghaza. Elle met en lumière la violence inimaginable que l’humanité a connue.

Un groupe de poètes talentueux, venus de différentes wilayas du pays, a présenté des poèmes inspirés par la Palestine. Ces poèmes expriment les souffrances de Ghaza, font la chronique du « Déluge d’El Aqsa, » et célèbrent la résistance du peuple palestinien déterminé à remporter la victoire. Ils rappellent également la position de l’Algérie et son soutien indéfectible à la cause palestinienne.

Exploration de la Littérature de Résistance

Le programme de ce colloque, qui se déroule sur trois jours, comprend une série de communications qui s’articulent principalement autour de l’axe de la littérature de résistance. Les sujets abordés incluent « la caractéristique du discours révolutionnaire dans le roman algérien, » « la résistance culturelle et son impact dans l’appui à la guerre de libération, » et « les échos de la révolution algérienne dans les textes poétiques populaires. »

Cette manifestation littéraire est le fruit d’une collaboration entre la maison de la Culture et des arts, l’académie l’Oranais des études et de l’interaction Culturelle, et la direction de la culture et des arts.

Les Mots au Service de la Solidarité

Le colloque littéraire « Choumouaa la tantafi » dédié à la Palestine est bien plus qu’un simple événement littéraire. C’est une déclaration poignante de solidarité et d’engagement envers un peuple qui lutte pour sa liberté et sa dignité. Les mots, si puissants dans la littérature, sont ici utilisés pour éclairer les souffrances et les espoirs du peuple palestinien.

Cet événement rappelle que la littérature a le pouvoir de transcender les frontières et les langues pour établir des ponts entre les peuples. L’Algérie, fidèle à sa tradition de solidarité internationale, se tient aux côtés de la Palestine, et cette édition spéciale du colloque est une preuve vivante de cet engagement.

Les « bougies qui ne s’éteignent pas » continueront de briller, illuminant le chemin vers la justice et la liberté, tout en rappelant que la littérature peut être un instrument puissant de changement et d’unité.

Article précédentVoyage dans le Temps : La Caravane de la Mémoire Explore les Racines de la Révolution Algérienne à Batna
Article suivantCélébration à Madrid : L’Algérie Salue la Journée Mondiale de la Langue Arabe