Le verdict est tombé dans l’affaire de l’ancien gendarme, Mohamed Abdellah. Le juge du tribunal de Bir Mourad Raïs a retenu une peine de cinq ans de prison ferme à son encontre.

Accusé d’« appartenance à un groupe terroriste ayant pour but d’attenter à la sécurité de l’État et à l’unité nationale »,  Mohamed Abdellah a été condamné à une peine de réclusion de cinq ans, assortie d’une amende de 300 000 DA ce mercredi.

Dans la même affaire ont également été jugés les mis en cause Ben Chama Abdelkrim et Riahi Malik. Poursuivis pour les mêmes chefs d’inculpation, ils ont tous les deux écopé d’une peine de deux ans de prison, assortie d’une amende de 200 000 DA.

Lors de l’audience précédente, le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais avait requis une peine de cinq ans de prison pour l’accusé, Muhammad Abdullah, et trois ans de prison pour Ben Chama et Riahi.

Article précédentDes instituteurs algériens pour enseigner l’arabe en France
Article suivantEn représailles au gel des avoirs russes en Europe / Poutine impose le rouble pour le paiement de l’approvisionnement en gaz