Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a évoqué, dans vœux adressés à la nation à l’occasion du Nouvel An amazigh l’importance de cette fête dans la culture algérienne et son rapport à l’identité algérienne.  

« Nous fêtons Yennayer comme le faisaient nos parents et nos grands parents et cette célébration a un gout particulier », a-t-il dit.

Et d’ajouter que « la célébration de Yennayer est un acte de valorisation de notre patrimoine authentique afin de l’enraciner profondément dans la société comme l’une des composantes de notre algérianité. Il est également l’expression de la diversité culturelle de notre pays »

Aïmene Benabderrahmane a souhaité assegas amegaz amervouh à tous les Algériens, « priant dieu pour que ce soit une année prospère pour nous tous ».