kadhafi

Le Qatar est à nouveau mis en cause dans ce que l’on appelle communément le « printemps arabe ». L’ancien dirigeant de ce petit pays du Golfe serait le commanditaire direct de l’assassinat, en 2011, de l’ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi.

La Commission nationale libyenne des droits de l’homme a révélé, le 23 août en cours, le nom du véritable commanditaire du meurtre de Mouammar Kadhafi. Elle a accusé, et en personne, l‘ancien émir du Qatar, le Cheikh Hamad Al Thani..

Cette Commission enquête sur la mort de l’ex guide libyen depuis plusieurs années. Elle a annoncé avoir des preuves que Kadhafi et son fils avaient été faits prisonniers vivants. Selon elle, c’est l’émir du Qatar, en personne, qui a donné l’ordre de les tuer.

D’après la Commission, les Qataris ont notamment apporté de la logistique aux groupes terroristes qui activaient en Libye. Mais ce sont les services français qui, sur ordre direct du président de l’époque Nicolas Sarkozy, avaient liquidé l’ancien chef d’Etat libyen.

L’implication du Qatar dans la crise libyenne revient souvent dans les commentaires de la presse. Des médias occidentaux ont toujours soutenu l’implication de ce pays dans les troubles que connaissent beaucoup de pays dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Rania Aghiles

Originally posted 2017-08-27 13:38:45.