Chibanis en détresse : La dématérialisation des retraites plonge les aînés dans l’incertitude

0
Chibanis en détresse : La dématérialisation des retraites plonge les aînés dans l'incertitude

Paris, le 15 novembre 2023 – Les chibanis, retraités de l’Afrique du Nord qui ont consacré leur vie à la France, se retrouvent aujourd’hui dans une situation alarmante en raison de la dématérialisation des démarches de retraite. Plongés dans l’incertitude et l’impuissance, ces aînés se mobilisent pour faire entendre leur voix et défendre leurs droits.

Un dilemme numérique pour les « chibanis »

Les chibanis, souvent illettrés et peu familiarisés avec les nouvelles technologies, sont confrontés à un dilemme numérique. La dématérialisation des procédures administratives rend l’accès à leurs pensions de retraite extrêmement difficile, voire impossible, pour certains. Incapables de maîtriser les outils informatiques, de nombreux retraités se retrouvent sans ressources pendant des mois, voire des années.

Le cri d’alarme du collectif Retraite Île-de-France

Face à cette situation critique, le collectif Retraite Île-de-France (IDF) a décidé de prendre les choses en main. Un rassemblement symbolique a eu lieu devant le siège de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) pour dénoncer la dématérialisation des procédures qui aggrave la précarité des chibanis. Adama Dioumassy, participant au rassemblement, témoigne de sa détresse : « Ma famille a besoin de moi, mais je n’ai pas de ressources. La CNAV ne me répond pas ».

Précarité exacerbée et mobilisation citoyenne

La dématérialisation des services de la CNAC a exacerbé la précarité des chibanis, laissant de nombreux retraités sans ressources. Le collectif Retraite IDF a lancé une pétition qui a recueilli 10 000 signatures, exprimant ainsi la solidarité envers les aînés en détresse. Cette mobilisation vise à défendre un accès aux droits retraite pour toutes les personnes âgées, en particulier celles vulnérables, isolées et éloignées du numérique.

« Nous avons dix mille signatures, mais nous savons que ces difficultés touchent encore des milliers de personnes qui n’arrivent pas à contacter la CNAV », alerte Maïa Lecoin du Café social. La situation préoccupante des chibanis met en lumière les failles du système actuel, mettant en danger la dignité et la sécurité financière des retraités.

La fermeture des guichets physiques : un coup dur pour les chibanis

La fermeture des guichets physiques a exacerbé la vulnérabilité des chibanis. Incapables de se rendre physiquement aux bureaux, ils se retrouvent démunis face à la complexité des démarches en ligne. Certains ont même perdu leurs retraites en raison de ces obstacles numériques, transformant les démarches pour accéder à leurs pensions de retraite en un véritable parcours du combattant.

Vers une solution pour les « chibanis »

La question qui se pose désormais est celle de trouver des solutions viables pour garantir l’accès aux droits retraite pour tous, indépendamment du niveau de familiarité avec les outils numériques. Les chibanis, après avoir contribué à l’essor de la France, méritent aujourd’hui une retraite respectueuse de leur dignité. La mobilisation citoyenne, les pétitions, et les rassemblements symboliques comme celui organisé par Retraite IDF sont autant de moyens pour faire entendre la voix de ces aînés vulnérables.

Article précédentMohamed Amine Tougai : Un Défenseur Déterminé à Bien Lancer les Éliminatoires
Article suivantRiyad Mahrez, le Capitaine Mûr : Une Évolution Subtile et un Regard sur son Parcours avec Pep Guardiola