Covid-19: Les Algériens boycottent la troisième dose du vaccin !

0
Covid-19
Advertisement

Algérie: Le récent taux élevé d’infection par le virus Corona a suscité une grande inquiétude et vigilance, et les spécialistes de la santé ont mis en garde contre une cinquième vague du virus, appelant à un retour rapide à la vaccination, ainsi qu’à la prise de mesures préventives telles que le port une muselière et en respectant les conditions de distanciation physique dans les lieux publics, pour éviter que la situation ne se détériore à nouveau.

Dans le cadre, le Dr Mohamed Kouach, médecin spécialiste en santé publique, a révélé que la situation épidémiologique en Algérie est préoccupante, affirmant que nous vivons actuellement la cinquième vague de l’épidémie depuis environ un mois et demi, en raison de la forte nombre d’infections par le virus Corona au cours des derniers jours, et l’augmentation du nombre de cas en soins intensifs après des mois de stabilité.

Le porte-parole a indiqué que cela est dû au grand nombre de rassemblements familiaux dans les mariages et les maisons de deuil, ainsi qu’à la surpopulation de la plupart des plages, où le virus se transmet facilement par voie aérienne. du goût et de l’odorat, provoque la transpiration et la diarrhée, et il est recommandé de se rendre dans les centres de santé si certains de ces symptômes apparaissent.

L’expert en santé publique a ajouté que la vaccination reste la meilleure solution pour réduire les complications de l’infection, et regrette la baisse importante du nombre de citoyens dans les centres de vaccination, sauf pour des cas particuliers tels que les voyageurs qui sont obligés d’obtenir une carte de vaccination afin de faciliter procédures de voyage à l’extérieur du pays.

Mohamed Kawach a également mis en garde contre une augmentation du nombre de blessés au cours des prochains jours au cas où les citoyens continueraient à « téméraire » dans la prise de mesures préventives, et cela pourrait, selon le porte-parole, dépendre de la prochaine rentrée sociale et scolaire, soulignant la nécessité de revenir à des mesures proactives et de coexister à nouveau avec des mesures de prévention et de vaccination, afin d’éviter qu’un autre mutant ne se propage dans les semaines à venir et jusqu’à l’hiver.

Le porte-parole a appelé à convoquer le personnel médical qui est en vacances et à allouer certains des services qui ont été fermés après la cessation des infections corona pour recevoir des patients au cas où le nombre de cas doublerait.

Le docteur Kouach est revenu pour parler de la nécessité de la vaccination pour atteindre l’immunité collective, et pour éviter de consommer de « fausses » informations susceptibles d’éveiller l’inquiétude et la suspicion des citoyens quant aux effets secondaires du vaccin à long et moyen terme, soulignant son importance pour le public. santé car il protège contre les complications, selon les statistiques préparées par les intérêts.Les autorités compétentes, car les cas qui ont reçu des doses de vaccin présentent de faibles symptômes d’infection, et peuvent ne pas apparaître du tout, et que parmi les 10 cas en soins intensifs , 9 d’entre eux ne sont pas vaccinés.

Pour sa part, le chef du décanat des médecins algériens, le Dr Baqat Berkani, a déclaré que le virus Corona ne s’est pas complètement effondré, et nous devons vivre avec et l’affronter, par la vaccination, qui est devenue plus nécessaire qu’avant, surtout pour les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques, et ceux qui souffrent d’une faible immunité, disant que le vaccin est le seul moyen qui évite au corps d’attraper l’infection de 90%, puis d’autres mesures sont suivies comme protection supplémentaire pour réduire le rythme de sa propagation.

Bakat a déclaré  que la plupart des personnes infectées par le « Covid 19 » qui atteignent le stade de la guérison sont des maladies chroniques, appelant à une vaccination obligatoire dans de tels cas, ajoutant que les nombres autorisés sont bien inférieurs car la plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptômes. de la nouvelle souche.

Le Dr Bakat a déclaré que l’augmentation du nombre d’infections corona était attendue en raison du mouvement observé par les vacances d’été, l’ouverture des voyages de la Omra, des salles des fêtes et la surpopulation dans les lieux publics et les moyens de transport, notant que l’Algérie connaît actuellement une cinquième vague du coronavirus.

Il ajoute – que la situation épidémiologique actuelle en Algérie est différente de ce qu’elle était il y a deux ans, en raison de notre accoutumance au virus et comment éviter la transmission de l’infection et acquérir une culture saine, en plus de cela, l’acquisition de l’immunité naturelle par les personnes infectées et la vaccination de plus de 30 % des citoyens ont rendu l’impact désormais plus léger que le précédent.

Bukat a dirigé les conseils et les mesures qui doivent être prises pour contenir à nouveau le virus, dont la plus importante est de recommencer à porter un masque de protection dans les lieux fermés tels que les salles de mariage et les moyens de transport, en particulier pour les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques et ceux dont l’immunité est faible, ainsi que le lavage systématique des mains pour protéger la transmission d’autres maladies infectieuses, en particulier les maladies transmises par l’eau, ainsi que l’isolement des blessés. Avant cela, le porte-parole a appelé à augmenter la demande de vaccin, car c’est la seule solution actuellement pour faire face à l’épidémie, notant que l’État algérien a dépensé des sommes énormes en devises fortes, afin d’acquérir des doses de vaccin à l’étranger, ce qui est actuellement dans les chambres froides, et sa date de validité peut expirer sans être utilisée pour protéger la santé des citoyens et imposer une confrontation stricte pour empêcher la transmission du virus et réduire ses complications.

Article précédentLes cliniques spécialisées en obstétrique pratiquent des tarifs extralégaux
Article suivantLe Ministère de l’Education rassure: pas de manipulation dans le recrutement des professeurs d’anglais au primaire