Guerre à Gaza : Le sixième jour du Déluge d’Al-Aqsa, la résistance frappe Tel-Aviv

0
Guerre à Gaza : Le sixième jour du Déluge d'Al-Aqsa, la résistance frappe Tel-Aviv

En ce sixième jour de l’opération « Déluge d’Al-Aqsa, » la situation demeure tendue entre Israël et la bande de Gaza. Des médias israéliens ont rapporté que l’armée d’occupation a bombardé plusieurs zones de Gaza, tandis que la résistance palestinienne a lancé une salve de roquettes en direction de Tel-Aviv.

Une escalade sans fin

L’opération « Déluge d’Al-Aqsa, » déclenchée par le Hamas et d’autres factions palestiniennes, a plongé la région dans un nouveau cycle de violence. Alors que la communauté internationale appelle à un cessez-le-feu, la situation ne montre aucun signe d’apaisement.

La réponse de la résistance

Les Brigades al-Qassam, branche militaire du Hamas, ont annoncé avoir bombardé Tel-Aviv en réponse au ciblage des civils palestiniens. Cette escalade dans les tirs de roquettes sur Tel-Aviv montre la détermination de la résistance à répondre aux agressions israéliennes.

La situation sur le terrain

Les sirènes d’alarme ont retenti dans plusieurs villes de la « Ceinture de Gaza » et des zones avoisinantes. Des roquettes sont tombées dans plusieurs endroits, provoquant la panique parmi les civils. Les habitants vivent dans la peur constante des frappes aériennes israéliennes et des tirs de roquettes.

La Frontière intérieure israélienne a également signalé que les sirènes d’alarme retentissent à Netanya, au sud de Haïfa. Les civils israéliens sont également touchés par cette escalade, et la terreur règne dans de nombreuses villes.

Bilan humain

En raison des bombardements mutuels, le bilan des victimes des bombardements sionistes continus dans la bande de Gaza depuis le début du Déluge d’Al-Aqsa a atteint des proportions tragiques. Selon le ministère de la Santé palestinien, le nombre de martyrs a atteint 1200, et le nombre de blessés dépasse 5600. Ces chiffres représentent des pertes humaines inacceptables.

Du côté israélien, le journal « Jerusalem Post » a rapporté que l’armée israélienne avait publié les noms de 31 soldats tués dans l’attaque du Hamas, portant le nombre total de décès parmi les forces armées à 220, selon les déclarations officielles.

Un conflit complexe

Le conflit israélo-palestinien est profondément enraciné, avec des décennies de tensions et de violences. L’opération « Déluge d’Al-Aqsa » est la dernière manifestation de cette spirale de violence, qui ne montre aucun signe de résolution.

Les appels à un cessez-le-feu

La communauté internationale continue de faire pression pour un cessez-le-feu et des négociations visant à mettre fin à la violence. Plusieurs pays et organisations, dont l’ONU, l’Union européenne et certains pays arabes, ont exprimé leur préoccupation face à la détérioration de la situation.

Cependant, malgré ces appels, les hostilités se poursuivent, et la population civile reste prise au piège de ce conflit destructeur.

La situation actuelle dans la région est préoccupante, avec une escalade continue des hostilités. Les civils des deux côtés paient un lourd tribut à ce conflit. Alors que le Déluge d’Al-Aqsa entre dans sa deuxième semaine, l’avenir demeure incertain, avec des conséquences humanitaires dévastatrices.

Article précédentBilan tragique : 1 203 Palestiniens et 1 300 Israéliens perdent la vie
Article suivantPrésident Tebboune et Président Erdogan : Dialogue crucial sur la Palestine et les relations bilatérales