Hamlaoui appelle à la restitution des cartes des explosions nucléaires en l’Algérie.

0
hamlaoui ibtissem
Advertisement

Algerie: La Présidente du Croissant-Rouge algérien, Ibtisam Hamlaoui, a appelé la direction de la Croix-Rouge française à mobiliser son Gouvernement pour rendre les cartes des explosions nucléaires de la France au Sahara algérien dans les années 1960.

Cela a été reflété dans un discours prononcé lors de la réunion des délégués de Genève du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Hamlaoui a souligné la nécessité d’agir pour aider le peuple algérien du Sahara qui continue à souffrir des essais nucléaires de la France en Algérie.

Hamlaoui a appelé la communauté internationale à agir pour mettre fin à des décennies de souffrance qui pourraient durer des milliers d’années, comme le confirment les études récentes sur les dommages causés par les essais nucléaires sur l’organisme et même les inanimés.

Le Président du Croissant-Rouge a souligné que l’action nucléaire de la France en Algérie était le double de celle de la bombe d’Hiroshima et de Nakazki au Japon et de son impact pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les autorités algériennes officielles et civiles continuent d’exiger le règlement du dossier d’essais nucléaires de la France, afin de détecter les lieux de résidus nucléaires et d’indemniser les victimes, en échange d’un rejet français de ces réclamations.

Entre 1960 et 1966, les autorités coloniales françaises ont mené une série d’explosions nucléaires au Sahara algérien, réparties sur 4 essais hors-sol et 13 à l’intérieur.

La première explosion nucléaire française dans le Sahara algérien, dans la région de Ragan, a eu lieu le 13 février 1960, dans le cadre d’une opération appelée « Blue Rabbu », dans laquelle 4 bombes atomiques ont été utilisées avec une capacité de détonation allant de 10 à 70 kilotonnes.

Article précédentVisa Schengen : les services consulaires français rejettent en masse les demandes des Algériens
Article suivantUne correspondance met en évidence les implications des sanctions algériennes à l’encontre de l’Espagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici