Algérie Cameroun

Algerie Foot: Plusieurs médias ont récemment fait part de l’intention de la Fédération algérienne de football (FAF) de saisir le Tribunal arbitral international du sport de Lausanne, en Suisse, pour faire appel de ce qui a été considéré comme une décision définitive de la FIFA de refuser de rejouer le match entre l’Algérie et le Cameroun.

Dans ce contexte, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazak Sabbak, a confirmé dans des communiqués de presse que la Fédération algérienne de football « FAF » a reçu la réponse de son homologue international, et que l’Algérie s’engage à exercer son droit légal, en référence au dépôt d’un dossier attendu auprès de la Cour internationale.

 

Beaucoup ont estimé que les déclarations de Sabbak, et les fuites de sources proches des « FAF », concernant la décision de saisir un autre dossier devant la Cour internationale, sont une lueur d’espoir pour rejouer le match entre l’Algérie et le Cameroun, après les médias internationaux puis locaux et les médias arabes ont confirmé que la « FIFA » avait définitivement fermé le dossier.

La question la plus importante qui se pose avec force, après tout ce qui précède, est de savoir dans quelle mesure le Tribunal arbitral international du sport a finalement réglé l’affaire et dispose-t-il des outils juridiques pour le faire ?

La bataille du « FAF » sera perdue devant la Cour internationale

Le site « El Watan-dz » a révélé des faits juridiques choquants à tous les Algériens qui conservent encore un léger espoir concernant la revanche de l’Algérie et du Cameroun.

Selon le site Internet, le Tribunal international, fort du contenu des textes de loi, n’a pas dans son ressort la compétence pour statuer sur l’affaire du match entre l’équipe nationale algérienne et son rival le Cameroun, disputé en dernier match des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Poursuivant ce qui précède, la source précédente a indiqué que le fait que le Tribunal arbitral international du sport n’ait pas le pouvoir de finaliser l’affaire est clairement énoncé dans le règlement de la FIFA.

Sur la base du contenu de l’article 58 du règlement de la FIFA, la Cour internationale ne connaît pas des recours liés à des violations des lois du jeu de football, ni des peines de suspension pour une durée inférieure ou égale à quatre matches ou trois mois, à l’exception des décisions liées au dopage.

Le contenu du dossier de protestation algérien coïncide avec le contenu de la première partie de l’article 58, puisque l’instance de la FAF a contesté la performance de l’arbitre Gassama, l’accusant d’avoir violé le résultat du match, un point lié à la violation des lois du football, selon le rapport de la même source.

FAV ne peut pas actuellement faire appel
Alors qu’il parlait de l’appel à venir dans l’affaire du match Algérie-Cameroun, le journaliste algérien Fouad Ismail a révélé des développements qui contredisent complètement tout ce qui a été diffusé auparavant, après avoir confirmé que la FIFA, selon le contenu de ses lois, n’a pas fermé le fichier de façon permanente jusqu’à présent.

Fouad Ismail a confirmé, dans une émission en direct sur sa page personnelle de la plateforme Facebook, mardi soir, que « FAV » ne peut pas se rendre au Tribunal arbitral international du sport de Lausanne pour déposer le recours, puisqu’il n’a pas reçu de réponse officielle. refusant de reconfronter jusqu’à présent.

Il a ajouté que la Cour internationale rejettera l’appel de la Fédération algérienne de football , sous prétexte que le dossier ne contient pas de document officiel de la Fédération internationale du jeu, reconnaissant officiellement le refus de répéter le match entre l’Algérie et le Cameroun.

Article précédentUne étrange comparaison?! Voici la différence entre Mahrez et Haaland
Article suivantFootball: Les autorités algériennes sont en colère contre la FAF et limitent leur rôle au dossier de la revanche ?!!!