Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie et l’Algérie avaient l’intention de signer un accord reflétant la nouvelle qualité des relations bilatérales entre les deux pays.

« Tout au long de ces années, nous avons activement développé la coopération commerciale et économique », a ajouté M. Lavrov, selon l’agence de presse russe « TASS », lors d’une rencontre avec son homologue algérien Ramtane Lamamra.

Lavrov a noté qu’étant donné le « développement rapide des relations amicales » entre les deux pays, et afin de maintenir un haut niveau d’interaction, les deux parties prévoient de conclure un « nouveau document stratégique entre les deux pays qui reflète la nouvelle qualité de notre rapports. »

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé mardi soir en Algérie, où il a été reçu par le ministre russe des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.

Lamamra a tenu une réunion avec son homologue russe pour discuter d’un certain nombre de questions bilatérales, régionales et internationales, selon le site Internet Russia Today.

Lavrov a commencé sa visite, qui coïncide avec le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, en déposant une gerbe au sanctuaire des martyrs en l’honneur des victimes de la guerre de libération algérienne.

Le mois dernier, le président russe Vladimir Poutine a évoqué, lors d’une conversation téléphonique avec son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, la situation en Ukraine, outre les questions régionales et la coordination bilatérale sur le marché pétrolier dans le cadre de la formule « OPEP ».

Coïncidant avec la visite du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en Algérie, il a été question d’une médiation algérienne entre la Russie et l’Ukraine.

Des sources diplomatiques n’ont pas caché que l’Algérie tente de jouer un rôle de médiateur entre la Russie et l’Ukraine, dans le but de mettre fin à la guerre entre eux, notamment parce que l’Algérie entretient de bonnes relations avec les deux pays, ce qui la qualifie pour jouer ce rôle.

Article précédentDétails du nouvel accord de partenariat entre Sonatrach et le groupe italien « Eni »
Article suivantBen Bahmad déclenche un scandale dans l’industrie pharmaceutique. La justice algérienne va-t-elle intervenir ?