Libération des détenus du FIS : Tayeb Belaiz « a lu comme vous dans la presse » !

0

Étrange ! En Algérie, on ne comprendra jamais qui est au courant des prises de décisions. Ainsi, au moment où des anciens leaders du FIS annoncent la libération imminente des détenus islamistes, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Belaiz, a affirmé, mardi, lui, qu’il n’est pas «au courant d’un projet relatif à une éventuelle amnistie générale» au profit des détenus impliqués dans des affaires de terrorisme ! «Je ne suis pas au courant. J’ai lu ça comme vous dans la presse », a indiqué encore Belaiz, suite à une question relative aux informations rapportées par les deux ex cadres du FIS dissous, El Hachemi Sahnouni et Abdelfetah Ziraoui, selon lesquelles le président de la République envisage de décréter une amnistie générale au profit des détenus impliqués dans des affaires de terrorisme, rapporte mercredi notre confrère El Khabar. Fuite en avant ou Tayeb Belaiz a-t-il été mis hors circuit par Bouteflika et ses conseillers ?

Pour le moment, personne ne détient une réponse à cette énigmatique question. En tout cas, le ministre de la Justice s’est muré dans un silence mystérieux puisqu’il a refusé aussi de répondre à une autre question concernant l’affaire Kahlifa, et les procédures d’extradition de Abdelmoumen Khelifa, en cours avec les autorités judiciaires britanniques. Sans nul doute, Tayeb Belaiz a trouvé là une belle manière pour exprimer sa colère contre sa marginalisation dans le gouvernement. Quant aux Algériens, ils ont bien compris que leurs ministres n’ont aucun poids et aucune importance dans les décisions qui engagent leur avenir.

Amine Malik

Article précédentArabie Saoudite/ Prochaine entrée en Bourse de la plus grande compagnie pétrolière du monde
Article suivantHabitat/ Un projet de logements destinés à la location en gestation