L’OPEP Optimiste sur la Demande de Pétrole, mais Alertant sur le Sous-Investissement dans le Secteur Énergétique

0
L'OPEP Optimiste sur la Demande de Pétrole, mais Alertant sur le Sous-Investissement dans le Secteur Énergétique

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) reste optimiste quant à la demande mondiale de pétrole, mais elle sonne également l’alarme concernant le sous-investissement croissant dans le secteur énergétique. Le secrétaire général de l’OPEP, Haitham al Ghais, a exprimé ces préoccupations lors du salon Adipec à Abou Dhabi, mettant en avant l’importance des investissements continus dans le pétrole et le gaz pour assurer la sécurité énergétique mondiale.

Demande de Pétrole Résistante

Selon Haitham al Ghais, la demande de pétrole reste robuste cette année, tout comme l’année précédente. L’OPEP prévoit une croissance de la demande de plus de 2,3 millions de barils par jour (bpj) en glissement annuel. Cette perspective positive suggère que malgré les appels à réduire la dépendance aux énergies fossiles, le pétrole continuera de jouer un rôle central dans le mix énergétique mondial.

Investissements Cruciaux pour la Sécurité Énergétique

Le secrétaire général de l’OPEP a souligné la nécessité continue des investissements dans le secteur pétrolier et gazier pour garantir la sécurité énergétique. Il a averti que les réserves mondiales sont limitées, et que l’industrie doit unir ses efforts pour comprendre l’importance de maintenir et d’accroître les investissements dans ce secteur critique.

Le ministre émirati de l’Énergie, Suhail al Mazrouei, a renforcé cet appel en soulignant que les compagnies pétrolières nationales et internationales doivent investir davantage. Il a également noté que cela dépendra de la disponibilité de financements du secteur financier, soulignant ainsi le besoin de coopération entre le secteur énergétique et financier.

Objectif des Émirats Arabes Unis

Suhail al Mazrouei a partagé la vision des Émirats arabes unis pour l’avenir, indiquant que le pays vise à accroître sa capacité de production de pétrole à cinq millions de bpj d’ici 2027, par rapport à son niveau actuel de 4,2 millions de bpj. Cela témoigne de l’engagement continu des Émirats arabes unis envers l’industrie pétrolière et leur rôle dans le maintien de l’approvisionnement mondial en pétrole.

Hausse de la Production de l’OPEP en Septembre

En septembre, la production de pétrole de l’OPEP a augmenté pour le deuxième mois consécutif, atteignant 27,73 millions de bpj, soit une augmentation de 120 000 bpj par rapport à août. Cette hausse s’explique principalement par une augmentation de la production au Nigeria, malgré les problèmes de vols de brut et d’insécurité dans la région de production. L’Iran, malgré les sanctions américaines, a également augmenté sa production, atteignant son plus haut niveau depuis 2018.

En conclusion, l’OPEP maintient son optimisme quant à la demande de pétrole, tout en mettant en garde contre le sous-investissement croissant dans le secteur énergétique. La sécurité énergétique mondiale dépendra des efforts continus visant à maintenir et à accroître les investissements dans l’industrie pétrolière et gazière, tout en cherchant à équilibrer les besoins énergétiques avec les préoccupations environnementales. Le secteur pétrolier demeure un acteur clé dans la transition vers un avenir énergétique plus durable.

Article précédentDonald Trump et le Sahara Occidental : Une « Illusion » Diplomatique Selon un Ancien Diplomate Américain
Article suivantPanne d’électricité à l’Hôpital de Bouira : SONELGAZ s’explique