coup d’État

Des militaires soudanais ont procédé, tôt ce lundi, à l’arrestation de plusieurs dirigeants soudanais. Les militants pro-démocratiques parlent d’un coup d’État perpétré par des hommes armés non identifiés.  

Parmi les personnes arrêtées figure le premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, vraisemblablement neutralisé après avoir refusé de soutenir un «coup d’État».

«Après avoir refusé de soutenir le coup d’État, des forces armées ont arrêté le premier ministre Abdallah Hamdok et l’ont emmené vers un lieu non identifié», indique le ministère de l’Information soudanais dans un communiqué.

Il faut souligner que la plupart des ministres et les membres civils du Conseil de souveraineté qui chapeaute la transition au Soudan ont été arrêtés lundi.

En plus de cette vague d’arrestation, des soldats se sont emparés du siège de la radiotélévision d’État soudanaise à Omdourman. «Des employés sont retenus», ajoute le ministère de la Communication.