blank

La Banque Mondiale a décidé de suspendre ses décaissements en faveur des projets et programmes du Mali.

Le ministre malien en charge de l’Économie et des Finances a été informé par un représentant de la Banque Mondiale dont le bureau est situé à Bmako.

« Monsieur le ministre, j’ai l’honneur de vous faire parvenir ci-joint, une correspondance de M. Ousmane Diagana, vice-président de la région Afrique de l’Ouest et du centre de la Banque mondiale, relative à la suspension des décaissements au Mali », lit-on dans une lettre de la Banque Mondiale à destination du gouvernement malien, datée du 18 mars 2022.

La lettre en question rappelle qu’ « à l’issue des sommets extraordinaires de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) tenus le 9 janvier 2022 à Accra au Ghana, les deux institutions sous régionales ont pris des sanctions économiques et financières à l’encontre du Mali, dont le gel des avoirs de l’État dans les banques centrales des pays de la CEDEAO ».

Article précédentSurréaliste ! : Une voiture tentant de percuter des lycéens à Birkhadem (vidéo)
Article suivantCommerce: les agriculteurs appelés à jouer un rôle dans la régulation du marché