Marseille : Incendie et Effondrement d’Immeuble, Une Nuit de Cauchemar

0
Marseille : Incendie et Effondrement d'Immeuble, Une Nuit de Cauchemar

France: Le quartier Chutes-Lavie à Marseille a été secouée par un incendie tragique suivi de l’effondrement partiel d’un immeuble, provoquant une nuit de cauchemar pour ses habitants. Dans ce récit, nous plongeons au cœur de cet événement qui a fait sept blessés et a mis en lumière les enjeux de sécurité des bâtiments anciens.

Le Drame de la Nuit

La nuit du samedi 2 au dimanche 3 décembre restera gravée dans la mémoire des habitants du quartier Chutes-Lavie à Marseille. Vers 23h45, un incendie s’est déclaré au deuxième et dernier étage d’un immeuble situé au 50 boulevard Pardigon, dans le 4e arrondissement de la ville. Les marins-pompiers ont rapidement été alertés et sont intervenus pour maîtriser le feu.

Cependant, l’incendie a été suivi par un événement encore plus terrifiant : l’effondrement partiel de l’immeuble. Cette tragédie a entraîné sept victimes en « urgence relative » qui ont été transportées à l’hôpital. De plus, environ une vingtaine d’habitants d’immeubles voisins ont dû être évacués en urgence pour des raisons de sécurité.

Témoignages Poignants

Des témoins de la scène ont décrit une nuit de terreur. Une voisine, Priscillia Lemoine, a raconté avoir été réveillée par un « bruit assourdissant » suivi de vibrations du sol. Elle et son conjoint ont ouvert les volets pour découvrir l’horreur. Un immeuble en face avait été gravement endommagé, avec la façade du deuxième étage détruite et un incendie au premier étage, alimenté par le vent.

Le couple a rapidement compris la gravité de la situation et a agi avec bravoure. Nicolas Sprynski, le conjoint de Priscillia, a sonné aux portes des immeubles voisins pour évacuer autant de personnes que possible. Ils ont assisté au sauvetage héroïque d’un homme âgé bloqué dans l’appartement en flammes. Un jeune voisin est monté sur une gouttière pour aider l’homme à sauter sur des manteaux entassés par terre.

Réaction des Autorités

Face à cette catastrophe, le maire de Marseille, Benoît Payan, s’est rendu sur les lieux pour coordonner les secours. Il a déclaré que la municipalité avait ouvert une école pour accueillir en urgence les évacués en cours de relogement. Dix-huit personnes ont été hébergées dans des hôtels par la ville, tandis que deux autres ont trouvé refuge par leurs propres moyens.

Les abords du quartier ont été bouclés par la police, et seuls les résidents ayant prouvé leur domicile dans la zone étaient autorisés à franchir les cordons de sécurité. Les opérations de déblaiement ont commencé pour sécuriser davantage la zone et éteindre toute braise subsistante.

Questions de Sécurité

L’effondrement de cet immeuble suscite des questions sur la sécurité des bâtiments anciens à Marseille. Le maire, Benoît Payan, a qualifié le bâtiment de « vieux » mais n’avait fait l’objet d’aucune surveillance particulière. Il était « ni en danger, ni en protection, ni dans une situation particulière », selon ses déclarations.

La réintégration des habitants évacués dépendra des évaluations des ingénieurs et des architectes. Si les logements sont impactés, le processus pourrait prendre du temps. Cette tragédie rappelle douloureusement les événements de Tivoli, où huit personnes avaient perdu la vie dans l’effondrement d’un immeuble en avril, à quelques pas du lieu de l’incident actuel.

En conclusion, l’incendie suivi de l’effondrement partiel de l’immeuble à Marseille a engendré une nuit de terreur pour ses habitants. Cette tragédie soulève des questions cruciales sur la sécurité des bâtiments anciens dans la ville, ainsi que sur la nécessité d’une surveillance accrue pour prévenir de tels drames à l’avenir.

Article précédentEmmanuel Macron au Moyen-Orient : La Quête d’une Influence Ébranlée
Article suivantDécès de Djamel Boukercha : L’Hommage au Journaliste Sportif aux 13 Coupes d’Afrique des Nations