Ministre de la Santé : La contractualisation est une option stratégique pour réformer le système de santé

0
Ministre de la Santé (2)
Advertisement

Algerie: le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid, tout en supervisant les travaux d’une réunion d’évaluation sur le système contractuel, a confirmé que ce système est « l’option stratégique » pour réformer le système de santé et améliorer ses performances.

Dans son allocution , qu’il a prononcée en présence de représentants de plusieurs départements ministériels , Benbouzid a déclaré : « Ce système est un choix stratégique pour améliorer la performance du système de santé, et c’est un pilier fondamental de sa réforme.

Le ministre a expliqué que « le système contractuel a rencontré quelques difficultés dans sa mise en œuvre, mais il permet de définir les rôles et les pouvoirs des différents acteurs et parties prenantes du secteur de la santé en améliorant l’organisation et la gestion des établissements de santé ».

Selon le premier responsable du secteur de la santé, ce système permet « l’évaluation systématique des activités et des coûts, ainsi que la rationalisation des dépenses afin de préserver la gratuité des soins ».

Le ministre a précisé que « son application dans les établissements de chirurgie et de cardiologie au niveau du secteur public a été décidée après l’expérience pionnière des intérêts du ministère du travail et de la sécurité sociale au niveau de leurs structures hospitalières ».

Au passage, le ministre a souligné que cette rencontre est une « occasion importante pour prendre les décisions nécessaires concernant le dossier de la contractualisation en raison de sa grande importance dans le renouvellement du système de santé de notre pays à la lumière d’une vision unifiée adoptée par les différents secteurs ».

Benbouzid a également expliqué, en conclusion de son allocution, que « la multiplicité, la diversité et la spécialisation des acteurs de santé, qu’ils relèvent du secteur public ou du secteur privé, nécessitent une réorganisation des devoirs et des responsabilités des acteurs, notamment dans les domaines sanitaires, du travail et social ». Secteurs de la sécurité ».

Il a ajouté : « Ceux-ci ont la responsabilité de reconsidérer les méthodes de relations de travail qui sont basées sur la concertation et la coordination, ainsi que d’établir des arrangements contractuels qui formalisent les accords entre acteurs mutuellement obligés ».

Article précédentLe ministre des Transports évoque l’amélioration des services et la bonne prise en charge des clients d’Air Algérie
Article suivantLe ministre de l’Industrie négocie avec l’ambassadeur d’Autriche en Algérie des moyens de renforcer les relations entre les deux pays