Algérie: le gouvernement alloue 600 milliards aux célébrations de la soixantième fête de l’indépendance

0
célébrations du soixantième indépendance
Advertisement

Algerie: Les autorités algériennes ont alloué un budget de près de 600 milliards de centimes répartis sur onze secteurs dans le cadre des dépenses liées à la commémoration du 60e anniversaire de l’indépendance.

Pour le budget 2022, l’État a alloué une dotation de 5,8 milliards de dinars algériens pour relancer la manifestation, répartie entre les secteurs de la culture, des moudjahidines, des affaires étrangères, de l’intérieur, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, des postes et télécommunications, de la communication, travaux public et transport.

C’est ce qui ressort du décret présidentiel n° 22-192 contenu dans le numéro 36 et avant-dernier du Journal officiel, signé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le 22 mai.

Le décret prévoyait « l’affectation d’un montant de cinq milliards huit cent soixante-dix-sept millions cent quinze mille dinars (5 877 115 000 dinars) au budget de fonctionnement des ministères.

Une dotation financière de 1 511 869 000 dinars a été allouée au ministère des moudjahidines et ayants droit, tandis que le ministère de la Culture a bénéficié d’un budget estimé à 922 000 000 DA, et le ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger a reçu 197 000 000 DA.

Le secteur de l’éducation nationale a bénéficié d’une enveloppe financière de 236.736.000 DA, tandis que le budget du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique était estimé à 50.881.000 DA, celui de la Jeunesse et des Sports à 69.716.000 DA, et celui des postes et télécommunications à 5.000.000 DA.

Les ministères de l’Intérieur ont bénéficié de 667.917.000 dinars, la communication de 2.180.332.000 dinars, les travaux publics de 8.983.000 dinars, et les transports de 26.681.000 dinars, selon le décret.

Le président Abdelmadjid Tebboune a appelé tous les secteurs, institutions, instances et la société civile à élaborer des programmes à l’échelle de cet événement.

Cela vient « en fidélité à notre mémoire et en gratitude pour les sacrifices des convois de martyrs, et saisir cette occasion pour mettre l’accent sur la sensibilisation à l’histoire parmi les nouvelles générations, et pour consolider notre lien affectif à l’histoire de la nation.”

Article précédentAlgérie Meteo: De violents orages dans 12 Wilayas
Article suivantJustice: 7 ans de prison pour un ancien ministre