Mouloud Aounit / crédit l5A3

« C’est une histoire à plusieurs voix », confie Jean-Michel Riera. Deux récits se tressent pour ne faire qu’un dans le documentaire Mouloud Aounit, une marche pour l’égalité, celui du militant Mouloud Aounit et celui des mouvements anti-racistes en France.

Jean-Michel Riera est réalisateur, Vincent Geisser , sociologue et politologue, les deux se sont lancés dans ce défi cinématographique, celui de retracer l’histoire de Mouloud Aounit, figure de proue du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP).

L’homme aux mille combats raconte son vécu personnel et son acharnement dans la lutte contre le racisme. Atteint d’un cancer il n’a  désormais qu’un rôle symbolique au sein du MRAP mais reste la mémoire des combats contre le racisme.

Cinéma historique

« Au départ nous voulions faire le portrait d’un pur produit issu de l’immigration nord-africaine et de la culture des banlieues rouges. Mais on s’est vite rendu compte qu’il fallait en dire plus, qu’il fallait l’intégrer à la grande histoire », explique Jean-Michel Riera. Parler des évolutions de ces grands mouvements dans le temps était important. Il fallait comprendre comment ils sont rentrés dans des niches, et même comment ils se sont ringardisés. »

L’intention a changé pour les deux responsables du projet, qui ont offert une dimension historique et émotive à leur documentaire.  L’histoire du militant est devenu le fil rouge du film, qui s’est effiloché pour donner d’autres histoires : l’immigration, notamment algérienne, le racisme, le militantisme.

Combats

Durant un an ils ont tourné avec Mouloud Aounit, au rythme de la maladie, qui n’a pas été passé sous silence, au contraire, « il (Mouloud) a voulu qu’on en parle parce que la maladie est un véritable combat », raconte Jean-Michel.

Le documentaire dont le tournage est à présent terminé, mais l’équipe attend d’obtenir les fonds nécessaires pour terminer la production du long-métrage. La société de production dirigée par Jean-Michel Riera a d’ailleurs fait un appel aux dons, avec un seul souhait, « finir le film pour que Mouloud Aounit puisse le voir. »

Amina Boumazza

Voir aussi

 http://www.mouloudaounit-lefilm.com/

Originally posted 2012-08-01 15:42:40.

Article précédentOran/L’horrible histoire de Marie Simonne, une migrante sub-saharienne victime d’un viol collectif
Article suivant3 morts dans des affrontements à Ghardaïa