Une mise au point « importante » de l’Institut Pasteur sur la propagation du moustique tigre en Algérie

0
moustique tigre
Advertisement

Mardi, l’Institut Pasteur a confirmé dans un communiqué que l’Algérie n’a enregistré aucun cas de transmission de virus dangereux, par la piqûre du moustique tigre, malgré sa propagation dans le nord du pays depuis 2010.

Le moustique tigre, qui est connu pour sa petite taille par rapport aux moustiques ordinaires, et la présence de taches blanches et noires sur son corps, peut transmettre des virus qui provoquent des maladies graves telles que la dengue, le chikungunya et le virus Zika.

Mais sa présence en abondance quelque part, ne signifie pas que des maladies pouvant le transmettre à l’homme vont apparaître automatiquement, rassure le communiqué de Pasteur, ajoutant que les maladies évoquées n’existent pas en Algérie.

Le moustique tigre est actif entre mai et novembre de chaque année. Son activité s’étend tout au long de la journée, avec une augmentation durant les 3 dernières heures avant le coucher du soleil.

Ce type de moustique est considéré comme « très agressif envers l’homme, car les membres inférieurs sont une cible privilégiée pour ses piqûres », ajoute l’Institut Pasteur.

L’Institut Pasteur travaille à travers deux de ses laboratoires, pour surveiller et diagnostiquer tout cas d’infection par une maladie transmise par ce moustique. Il mène également des études sur sa capacité à transmettre des maladies et sa sensibilité aux insecticides.

Institut Pasteur : C’est le « meilleur moyen » de prévenir la transmission des maladies infectieuses

Le 6 août 2022, l’Institut Pasteur Algérie recommandait, dans un post sur ses pages sociales, un engagement à se laver régulièrement les mains, pour prévenir les risques de transmission de maladies infectieuses.

Le message de Pasteur disait :

Le nettoyage régulier des mains est très important pour nous garder en bonne santé. Où nous pouvons transporter des millions de germes et de virus sur nos mains. Certains sont inoffensifs, mais d’autres peuvent être dangereux.

Des études internationales sur l’efficacité du lavage régulier des mains dans la prévention des maladies infectieuses indiquent qu’une augmentation de 30 % du respect de cette recommandation réduit la propagation de l’infection de 41 %.

Le lavage des mains est considéré comme « le meilleur moyen de prévenir et de réduire la propagation des maladies infectieuses, qui se transmettent par des germes et des virus, après avoir touché des objets contaminés avant de se toucher le visage, comme c’est le cas avec le virus Corona », explique le communiqué de Pasteur.

La bonne façon de se laver les mains pour prévenir les maladies infectieuses

La bonne façon de se laver les mains pour prévenir les maladies infectieuses

Article précédentAdrar : découverte d’un nouveau gisement de pétrole
Article suivantIsraël parle d’un « accord à venir » pour recruter des travailleurs du Maroc