Agressions des enseignantes à Bordj Badji Mokhtar / deux personnes arrêtées

0
Advertisement

Deux personnes parmi les assaillants ayant fait subir un viol collectif à des enseignantes dans la wilaya de Bordj Badji Mokhtar ont été arrêtées.  

Le procureur de la République près le tribunal de Bordj Badji Mokhtar, a instruit la police judiciaire d’ouvrir « une enquête approfondie » pour parvenir à l’arrestation des personnes impliquées « par les moyens légaux et le plutôt possible », indique un communiqué de la Cour d’Adrar.

La même source précise que les investigations ont conduit à l’arrestation de deux individus, « soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire » après avoir été « identifiés par les victimes ».

Rappelons que des enseignantes demeurant dans un logement de fonction à Bordj Badji Mokhtar ont fait l’objet d’une agression, doublée de viols et de vols d’effets personnels perpétrés par un groupe d’inconnus à 2h du matin lundi.

Munis d’armes blanches, les assaillants ont fait subir l’inqualifiable à ces enseignantes durant plus de deux heures et sans que personne n’intervienne

Dans un communiqué, le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation (SATE), indique que l’immeuble en question a été ciblé à quatre reprises par des attaques similaires.

Les enseignantes qui y demeurent ont protesté, à maintes reprises pour une sécurisation des lieux, sans que leurs cris de détresse n’aient trouvé une oreille attentive. Celles-ci ont également pris contact avec la presse pour exposer leurs problèmes.

Ces institutrices ont auparavant signé des agressions en plein cours par des individus venant de l’extérieur. Elles ont également relevé le fait que l’école ne disposait ni de gardien, ni directeur.

Cette agression barbare a provoqué l’indignation du corps enseignant, mais également des Algériens en général, d’autant plus que l’acte ignoble a été perpétré en présence d’un nourrisson.

Article précédentLe déficit d’infrastructures en Afrique. Par Oasis KODILA TEDIKA
Article suivantConfinement partiel / la mesure reconduite pour un mois