Grève des contrôleurs aériens en France : Perturbations dans les vols jusqu’au 11 mars

    0
    Grève des contrôleurs aériens en France Perturbations dans les vols jusqu'au 11 mars

    France: La grève contre la réforme des retraites prônée par le gouvernement français a paralysé tout le pays le mardi 7 mars.

    Les contrôleurs aériens ont également participé à la grève, ce qui entraîne des perturbations dans les vols jusqu’au vendredi 11 mars. Les contrôleurs aériens s’opposent à la réforme des retraites et leur action risque de perturber encore les vols dans les aéroports français.

    Le ministre français des Transports, Clément Beaune, a confirmé que les perturbations dans l’aérien vont persister jusqu’à vendredi. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols vers certains aéroports de France.

    Les passagers sont invités à reporter leur voyage si possible et à s’informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l’état de leur vol.

    Mardi déjà, une centaine de vols ont été annulés et/ou retardés, toutes compagnies confondues. La compagnie aérienne nationale Air Algérie a également dû annuler plusieurs de ses vols.

    Cette nouvelle grève qui va toucher les contrôleurs aériens le 9 et 10 mars risque de causer des perturbations dans les vols entre l’Algérie et la France. Les voyageurs qui prévoient de transiter par les aéroports concernés par la grève doivent prendre leurs précautions et se renseigner auprès de leurs compagnies aériennes.

    Les grèves en France se poursuivent, avec des conséquences dans tous les secteurs, y compris l’aérien. Les observateurs espèrent que la situation se résoudra bientôt pour permettre un retour à la normale. En attendant, les passagers sont invités à être prudents et à se tenir informés.

    Article précédentSuspension des laissez-passer consulaires en France : la cheffe de la diplomatie française élude les questions sur la crise avec l’Algérie
    Article suivantAlgérie Ferries prolonge les délais de remboursement des billets non utilisés