Crise diplomatique Algérie-Espagne : Madrid négocie avec l’UE pour une aide aux entreprises touchées

0
Crise diplomatique Algérie-Espagne Madrid négocie avec l'UE pour une aide aux entreprises touchées

Algérie Espagne : Le gouvernement espagnol est actuellement en train de négocier avec l’Union européenne pour obtenir un programme d’aide destiné à soutenir les entreprises espagnoles touchées par ce qu’il qualifie de « blocus commercial » imposé par l’Algérie.

Selon le site « Activos », Madrid a commencé à établir des contacts directs et officiels avec la Commission européenne pour mettre en place un plan d’aide aux entreprises subissant les conséquences de la crise diplomatique avec l’Algérie.

Le ministre espagnol du Commerce est actuellement en train de négocier avec Bruxelles une éventuelle aide aux entreprises concernées. L’Espagne estime que cette aide est nécessaire en raison des répercussions négatives que le blocus commercial imposé par l’Algérie a eu sur ses entreprises.

Il convient de rappeler que les relations entre l’Algérie et l’Espagne ont changé il y a un an en raison du changement de position de Madrid sur la question du Sahara Occidental. Depuis lors, les relations diplomatiques entre les deux pays ont été tendues.

Dans une déclaration récente, le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré que l’Espagne avait fait un faux pas dans cette affaire. Cependant, il a également souligné que les relations entre le peuple algérien et le peuple espagnol étaient bonnes et qu’il respectait pleinement le roi d’Espagne.

De son côté, Bruxelles a admis qu’elle n’avait pas réussi à faire pression sur l’Algérie pour qu’elle lève l’embargo commercial sur l’Espagne. Le directeur général adjoint pour le commerce de la Commission européenne, Denis Redonnet, a déclaré que les sanctions imposées par l’Algérie à l’Espagne sont une « coercition économique » et que la Commission européenne s’engage à les lever. Il a toutefois ajouté que la Commission européenne n’avait pas encore ouvert le dossier des mesures imposées par l’Algérie contre l’Espagne, bien qu’elle ait laissé entendre au début qu’elle le ferait.

Pour rappel, la première mesure prise par le gouvernement espagnol, en réponse aux mesures algériennes à son encontre, a été de se précipiter à Bruxelles pour porter plainte auprès de l’Algérie. Les négociations actuelles entre le gouvernement espagnol et l’Union européenne sont une tentative de trouver une solution pour aider les entreprises espagnoles touchées par les mesures prises par l’Algérie. Espérons que ces négociations aboutiront à une solution rapide et efficace pour les entreprises concernées.

Article précédentAlgérie Ferries prolonge les délais de remboursement des billets non utilisés
Article suivantCorruption en Algérie : deux ex-ministres de Bouteflika inculpés pour dilapidation de la manne publicitaire