barrages

Le principal coordonnateur de l’Agence nationale des barrages et des transferts, Oglaon Murad, a révélé que le taux de remplissage des barrages au niveau national a atteint 44,52 %.

Oglaon estime, alors qu’il était invité sur la troisième chaîne de radio, lundi, que ce pourcentage est acceptable dans une certaine mesure par rapport au début de l’année.

Le même responsable a confirmé que les barrages des régions de l’ouest du pays enregistraient un taux de remplissage de 26%, alors qu’il atteignait 24% au centre et 61% à l’est du pays.

Selon le porte-parole, le volume de sédimentation était d’environ 1,2 milliard de mètres cubes, soit 13% de la capacité totale des quatre-vingts barrages en Algérie, qui dépasse les 7 milliards de mètres cubes, reconnaissant que de nombreux barrages contiennent une grande proportion de boue.

Il a souligné que les autorités compétentes recourent à divers moyens pour évacuer les boues , afin de réduire ce phénomène naturel.

Le coordonnateur principal de l’Agence nationale des barrages et des transferts a parlé des navires utilisés pour enlever la boue, notant que plusieurs programmes ont été lancés, notamment le barrage de Fom El Gharza à Biskra, où 8 millions de mètres cubes sont enlevés, et le barrage de Qasab à M’ sila, où 5 millions de mètres cubes ont été enlevés.

En novembre dernier, l’Agence nationale des barrages et des transferts révélait la plénitude des barrages exploités sur l’ensemble du territoire national à 2,3 milliards de mètres cubes, soit 32,58

Article précédentReport de l’examen de l’affaire de Amira Bouraoui
Article suivantDes milliards de dollars pour sauver Air Algérie