Mohcine Belabbas

Algerie: Le chef du parti Rassemblement pour la culture et la démocratie, RCD, Mohcine Belabbas, s’en est pris mardi, à l’initiative « Réunification » lancée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Mohcine Belabbas a déclaré à travers un message sur sa page Facebook : Si l’intention de (la réunion) est de reconstruire un consensus entre les factions du pouvoir, alors c’est habituel et familier, car tout le monde sait que les loups ne se mangent pas.

Il a ajouté: « Il n’y a aucune crédibilité pour une autorité qui a excellé dans la division et la dispersion des Algériens. S’il y avait eu une vraie volonté, elle aurait réuni les familles des prisonniers injustement emprisonnés et en violation de la constitution et des traités internationaux en libérant tous les détenus politiques et prisonniers d’opinion et l’arrêt des poursuites arbitraires à l’encontre des militants et activistes politiques. »

L’initiative « Réunification » évoquée par l’agence de presse algérienne, a fait l’événement récemment, bien que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ne l’ait pas encore annoncé à titre officiel.

Les médias ont révélé plus de détails sur l’initiative, qui devrait être ses premières étapes préliminaires. La libération des militants politiques.

Le site Internet Arab Post a rapporté, citant des sources bien informées, que les juges de la république avaient reçu des instructions pour convertir les affaires pénales des militants politiques et des droits de l’homme actuellement en prison en délits, « en préparation de leur libération ».

Selon les mêmes sources, cette étape signifie la délivrance de peines clémentes à leur encontre qui n’excèdent pas la période qu’ils ont passée en détention provisoire, c’est-à-dire leur libération.

Elle a ajouté que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, compte clore définitivement ce dossier, libérer les prisonniers politiques et se réconcilier avec l’opposition à l’étranger, avant les célébrations du soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, qui auront lieu le 5 juillet 2022.

Plusieurs partis et forces politiques y ont annoncé leur implication après qu’elle ait été annoncée de la même manière ; Le Parti de la Libération Nationale et le Parti du Rassemblement National Démocratique.

Article précédentLe CNR annonce la date de paiement des pensions de retraites
Article suivantDétermination des Wilayas prioritaire dans les futurs programmes de logement