blank

Le Maroc serait derrière le groupe terroriste Mujao (Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest). C’est ce qui semble être la conviction des responsables du Sahara Occidental.

Hier, à Boumerdes, à l’occasion d’une conférence animée lors des travaux de l’université d’été des cadres de la République arabe sahraouie démocratique  (RASD), le président du Conseil national sahraoui et chef de la délégation chargé des négociations, M. Khatri Aduh, a déclaré que «les autorités marocaines sont derrière la formation du groupe terroriste Mujao, pour affaiblir les positions de l’Etat sahraoui». Selon lui, dont les propos ont été rapportés par l’APS, «l’opération d’enlèvement des ressortissants occidentaux dans les camps des réfugiés et l’atteinte aux intérêts de certains pays de la région dont l’Algérie» ne font qu’accréditer cette thèse.

Pour ce responsable sahraoui, d’une manière générale, le Maroc «soutient le terrorisme» en vue de déstabiliser toute la région afin d’entraver le processus de règlement de la question sahraouie. «Le Maroc abrite des terroristes et des groupes criminels qui activaient au nord du Mali et certaines régions d’Afrique, des terroristes qu’il prépare pour l’exécution d’attaques terroristes visant à déstabiliser la région et entraver le processus de règlement de la question sahraouie conformément à la légalité  internationale», a déclaré Khatri Aduh. Des propos qui ne vont sûrement pas plaire aux responsables marocains, en proie, ces derniers temps à une contestation populaire assez importante. A noter que plusieurs groupes terroristes sont très présents dans la région d’Afrique du Nord et du Sahel, à savoir Aqmi et Ansar Eddine, en plus du Mujao,

Elyas Nour    

Article précédentFrançois Hollande : pas touche au regroupement familial
Article suivantL’Algérie parmi les premiers importateurs mondiaux de blé