Ali Aoun (ministre) : la production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau»

0
Advertisement

Contredisant toutes les annonces faites par ses prédécesseurs, le nouveau ministre de l’Industrie pharmaceutique Ali Aoun que l’Algérie ne produit pas d’insuline et que l’unité Saidal de Constantine a été sauvée de la faillite par la production du vaccin anti-Covid.

La production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau», a-t-il indiqué hier, en marge de sa visite d’inspection à l’unité du Groupe Saidal de Constantine, rappelant par la même occasion, la nécessité pour l’unité de production d’insuline de reprendre le travail.

«C’est inacceptable qu’en 2022, on importe encore tout le contenu de l’insuline», a-t-il souligné avant de préconiser la production du «stylo injectable».

Toujours selon le responsable, sa production ne nécessite de gros moyens, car il suffit d’utiliser  une petite machine simple qui installe la cartouche pré-rempli dans le stylo, ce qui permettra à l’Algérie de «sortir des griffes des laboratoires» qui font traîner les choses depuis 1994 », a-t-il rappelé.

Article précédentLoi sur l’investissement: les textes d’application publiés au journal officiel
Article suivantRéserves de changes : elles bondiront à 100 milliards de dollars au début de l’année prochaine