Appel de l’OMS pour un corridor humanitaire vers Gaza

0
Appel de l'OMS pour un corridor humanitaire vers Gaza

La situation à Gaza est devenue critique alors que l’opération « Déluge d’Al-Aqsa » du Hamas continue de provoquer des bombardements israéliens intensifs. Dans ce contexte de crise humanitaire, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un appel pressant à l’ouverture d’un corridor humanitaire pour venir en aide à la population de Gaza qui subit d’énormes souffrances.

Une nécessité vitale : fournir des fournitures médicales essentielles

Paul Garwood, porte-parole de l’OMS, a souligné lors d’une conférence de presse à Genève l’importance cruciale de l’ouverture d’un corridor humanitaire. Il a expliqué que cela permettrait de livrer des fournitures médicales essentielles à la population, en particulier celles qui sont sensibles à la situation actuelle. L’OMS mène actuellement des discussions avec différentes parties pour mettre en place ce corridor.

Garwood a également mis en avant les attaques contre les installations de santé à Gaza et leurs conséquences dévastatrices sur les patients et le personnel médical. Il a souligné l’urgence de fournir une protection en conformité avec le droit international humanitaire. Il a également mis en évidence le grave manque de financement du secteur de la santé dans la région, malgré les appels de l’OMS pour obtenir des fonds.

Un appel aux responsabilités en vertu du droit international humanitaire

L’OMS a rappelé aux parties impliquées dans le conflit à Gaza leurs obligations en vertu du droit international humanitaire. Elles sont tenues de garantir un accès sûr aux soins médicaux pour la population et de respecter et protéger la neutralité des hôpitaux, du personnel de santé et des ambulances.

L’organisation a également plaidé en faveur de l’ouverture du corridor humanitaire non seulement pour livrer des fournitures médicales, mais aussi pour évacuer les blessés et fournir des médicaments vitaux. Jusqu’à présent, la situation a été alarmante, avec près de 800 personnes tuées et plus de 5 000 blessées, dont 1 500 enfants, dans un contexte d’escalade de la violence.

La crise humanitaire à Gaza exige une réponse urgente de la communauté internationale pour sauver des vies et soulager les souffrances de la population civile. L’OMS continue de travailler pour coordonner l’assistance médicale cruciale dont les habitants de Gaza ont désespérément besoin.

Article précédentLa France condamne les éloges de l’Iran pour l’opération « Déluge d’Al-Aqsa »
Article suivantLe président égyptien ordonne l’envoi d’aide humanitaire à Gaza