Palestine : le président Tebboune condamne les tentatives de l’occupation sioniste d’imposer la politique du fait accompli

0

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a fermement condamné les tentatives répétées de l’occupation sioniste d’imposer la politique du fait accompli en déformant la réalité. Le chef de l’Etat a également mis en avant l’attachement total de l’Algérie au soutien du droit du peuple palestinien à établir son Etat indépendant sur les frontières de 1967, avec El Qods pour capitale.

« Tout en exprimant notre vive condamnation et notre rejet absolu des tentatives répétées de l’occupation sioniste d’imposer la politique du fait accompli, dans le présent comme par le passé, en déformant la réalité et en changeant les appellations, nous réitérons, en Algérie, notre attachement total au soutien du droit du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec El Qods Echarif pour capitale », a affirmé le président de la République dans une allocution

lue en son nom par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, qui le représente, en qualité de Président en exercice du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, à cette Conférence.

Le Président Tebboune a souligné qu’à l’occasion de la tenue de cette importante conférence, conformément aux conclusions du dernier Sommet arabe abrité novembre dernier à Alger, « nous affirmons que les politiques racistes condamnables que l’occupation tente d’imposer dans la ville d’el Qods, ses tentatives d’effacer son identité arabe, musulmane et chrétienne, de modifier son statut et de profaner ses lieux saints, dans le sillage des récentes provocations enregistrées, n’apporteront que des acquis illusoires en contradiction avec l’Histoire, la légalité et la démographie qui mettront en péril la coexistence qui caractérisait cette ville au fil des siècles, et compromettront ainsi les perspectives de relance du processus de paix au Proche-Orient ».

Dans ce contexte, le président de la République a insisté sur « l’attachement de l’Algérie à la défense d’El Qods, en total accord avec son histoire nationale et les principes de sa glorieuse Guerre de libération nationale, et qui représente pour les générations actuelles le prolongement des efforts de leurs pieux aïeux, dont nous nous remémorons l’érudit, le moudjahid et le saint patron de Tlemcen Sidi Boumediène Chouaib El-Ghouth, dont le nom reste lié à El Qods et aux wakfs qu’il a laissés avec ses compagnons moudjahidine comme témoin de la fraternité et de l’esprit d’entraide entre les enfants d’une même nation ».

Les travaux de la Conférence de haut niveau en soutien à la ville d’El Qods ont débuté, dimanche au siège du Secrétariat général de la Ligue arabe, sous le thème « El Qods, résistance et développement », pour présenter la question d’El Qods à l’opinion publique internationale et mettre à nu les violations et les crimes systématiques de l’occupation sioniste visant à amputer la ville sainte de sa composante palestinienne et à judaïser la Mosquée d’Al-Aqsa.

Avec APS

Article précédentSonelgaz annonce la réalisation de 15 centrales solaires pour la transition énergétique
Article suivantL’Algérie permet l’affiliation volontaire de la diaspora au système de retraite national