Des services de renseignements français ont adressé au gouvernement des « rapports alarmants » concernant des menaces terroristes proférées par Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) contre la France.

« Il y a des risques d’attentats-suicides en France », a écrit le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 29 août. Aucuns détails n’ont été fournis sur ces rapports ni sur leur date d’émission.

Cette appréhension s’est révélée être partagée par le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui aurait confirmé selon l’hebdomadaire : «La première cible d’Aqmi est la France et les Français».

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault confie : « Il y a depuis la crise libyenne, des armes qui se baladent et qui nous menacent directement, avec la volonté d’organiser des attentats-suicides. On surveille cela de près et on ne rigole pas avec ça».

La rengaine terroriste

Les menaces d’AQMI contre la France ne seraient pas nouvelles, l’organisation qui détient six Français dans le Sahel avait déjà menacé d’exécuter ces otages en janvier 2012 dans le cas où la France et ses alliés entreprendraient une opération militaire pour les libérer.

« L’alliance des croisés menée par la France, qui soutient certains régimes comme l’Algérie et la Mauritanie, prépare une opération militaire ‘imminente’ pour libérer les otages détenus par l’organisation. S’ils autorisent cette opération, cela signifie la mort de leurs ressortissants et une atteinte à leur vie, dont ils ont la responsabilité », avait indiqué AQMI dans un communiqué.

MM

Article précédentQuatre jours après le drame de Bordj Badji Mokhtar / des institutrices agressées à Biskra
Article suivantVidéo. BAC 2015/Quand une ministre algérienne s’adresse aux candidats sur… Youtube