Belkacem Zeghmaati

Le climat de tension qui règne entre les juges et les avocats n’est pas du gout du ministre de la Justice Belkacem Zeghmat. « Jadis, c’était l’avocat qui payait au juge son repas », a-t-il dit pour illustrer l’ « harmonie » qui régnait.     

Animant un point de presse en marge d’une visite de travail qui l’a conduit à Constantine ce jeudi, le ministre de la Justice a estimé que la coopération entre le juge et les avocats est une nécessité.   

Belkacem Zeghmati a évoqué la bonne entente qui régnait dans le passé entre juges et avocats. «Jadis, c’était l’avocat qui payait le repas du juge après le procès », a-t-i dit.

Dans le même contexte, le ministre de la Justice a souligné la nécessité de « garantir un bon encadrement et une formation de qualité aux jeunes juges».

Article précédentVaccins anti-Covid-19 : l’Algérie veut constituer un portefeuille de 40 millions de doses
Article suivantAgression saoudienne contre le Yemen : « ça doit cesser », martèle Joe Biden