Conflit Israël-Palestine : L’Algérie Dénonce l’Aggression Barbare et Appelle à la Paix

0
Conflit Israël-Palestine : L'Algérie Dénonce l'Aggression Barbare et Appelle à la Paix

Le président Abdelmadjid Tebboune de l’Algérie a récemment exprimé de manière véhémente son opposition au projet d’Israël visant à résoudre la question palestinienne par la force. Dans une lettre publique, le chef de l’État algérien a dénoncé l’agression israélienne à Gaza et a réaffirmé l’engagement de l’Algérie en faveur de la lutte légitime du peuple palestinien pour ses droits inaliénables. Cette déclaration intervient alors que le conflit entre Israël et Gaza a atteint un niveau de violence inouï, suscitant des préoccupations mondiales.

Le monde retient son souffle devant la tragédie qui se déroule à Gaza, alors que le conflit entre Israël et le peuple palestinien atteint des sommets de violence inquiétants. Au milieu de ce chaos, le président Abdelmadjid Tebboune de l’Algérie a pris la parole pour exprimer avec fermeté l’opposition de son pays au projet israélien de résoudre la question palestinienne par la force.

Une Déclaration Poignante

La déclaration du président Tebboune est survenue à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, une journée dédiée à rappeler au monde la souffrance du peuple palestinien et à réaffirmer le droit inaliénable à l’autodétermination de la Palestine. Dans une lettre publique, le président algérien a condamné ce qu’il a qualifié d’« agression barbare de l’occupation contre la bande de Gaza et les territoires occupés. »

Depuis les attaques du Hamas contre Israël le samedi 7 octobre, cette guerre a déjà coûté la vie à plus de 15 000 Palestiniens, dont plus de 6 000 enfants, en à peine cinquante jours. Les images de destruction et de souffrance humaine se multiplient, et la communauté internationale peine à trouver une solution à ce conflit qui semble sans fin.

L’Engagement de l’Algérie

Le président Tebboune n’a pas mâché ses mots, réitérant l’engagement indéfectible de l’Algérie envers la lutte « légitime du peuple palestinien et sa juste cause. » Il a insisté sur la nécessité de rétablir les droits inaliénables du peuple palestinien, en particulier le droit à un État indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est, conformément aux résolutions de l’ONU et aux références internationales.

Le président Tebboune a salué la résistance inébranlable du peuple palestinien face à l’occupation et aux tentatives de liquider sa cause. Il a dénoncé les crimes odieux commis par Israël, les qualifiant d’équivalents à des crimes contre l’humanité, d’apartheid et de génocide. Pour lui, le peuple palestinien est confronté à une menace existentielle sans précédent.

L’Appel à la Communauté Internationale

Le chef de l’État algérien a également critiqué sévèrement la communauté internationale et les organes compétents de l’ONU pour leur incapacité à mettre un terme à l’agression israélienne contre un peuple palestinien sans défense. Il a qualifié cette situation de « honteuse » et a appelé les partisans de la justice et de la paix, dont l’Algérie fait partie, à redoubler d’efforts pour faire respecter les principes de la Charte des Nations Unies.

Le président Tebboune a souligné la nécessité d’obliger Israël à se conformer aux résolutions de la légitimité internationale et à respecter le droit international. Il a également plaidé en faveur du renforcement des acquis légaux et diplomatiques du peuple palestinien, notamment en intensifiant les efforts pour permettre à la Palestine d’obtenir une adhésion à part entière à l’ONU.

Le Refus de l’Algérie

La déclaration du président Tebboune s’est terminée par un rejet catégorique de « toute tentative visant à liquider la juste cause du peuple palestinien. » Il a dénoncé les politiques de fait accompli imposées par l’occupation, les tentatives de modifier le profil démographique de la région et les accords fictifs qui ne sauraient altérer la réalité de la question palestinienne.

À travers cette déclaration, l’Algérie se dresse en première ligne pour défendre la cause palestinienne et appeler à une paix durable au Moyen-Orient. Le président Tebboune, en exprimant le refus de son pays face à l’injustice et à la violence, rappelle au monde l’importance de soutenir les droits du peuple palestinien et de mettre fin à cette tragédie qui perdure depuis trop longtemps.

Article précédentSahara Connect : Quand l’Intelligence Artificielle Rencontre le Sahara Algérie
Article suivantL’Algérie et la Russie Signent un Protocole de Coopération en Matière Judiciaire