Conflit Israélo-Palestinien : Réactions Mondiales à l’Opération « déluge d’Al Aqsa » entre condamnation et Appels à la Paix

0
Conflit Israélo-Palestinien : Réactions Mondiales à l'Opération

Le conflit israélo-palestinien s’est enflammé avec l’opération « déluge d’Al Aqsa » lancée par le Hamas en réponse aux provocations israéliennes à Jérusalem-Est. Les actions et réactions à travers le monde mettent en lumière les tensions croissantes et la nécessité d’une intervention internationale pour restaurer la paix dans la région.

La Résistance Palestinienne Lance « déluge d’Al Aqsa »

La résistance palestinienne, notamment dans la bande de Gaza, a appelé à l’unité et à l’action immédiate des pays arabes et islamiques en soutien à leur cause. Le commandant en chef des Brigades Al-Qassam, Mohammed Al-Dayf, a lancé un appel auquel le monde arabe et islamique a répondu en exprimant son soutien à la Palestine.

Réactions dans le Monde Arabe

Plusieurs pays arabes ont exprimé leur inquiétude face à l’escalade de violence :

Algérie : L’Algérie a fermement condamné les agressions israéliennes et a appelé à une intervention immédiate de la communauté internationale pour protéger le peuple palestinien. Le pays insiste sur l’importance de respecter les normes internationales et humanitaires.

Égypte : L’Égypte, en tant que médiateur historique dans la région, a appelé à la retenue et exhorte la communauté internationale à presser Israël de cesser ses agressions contre le peuple palestinien. Les autorités égyptiennes ont également engagé des contacts avec des responsables régionaux et internationaux pour mettre fin à l’escalade.

Jordanie : La Jordanie a déclaré qu’il était « impératif d’arrêter l’escalade dangereuse » à Gaza et dans ses environs. Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a mené des discussions intensives avec ses homologues régionaux et internationaux pour une action internationale urgente et efficace.

Liban : Le Liban a condamné les développements en Palestine, attribuant la situation à la poursuite de l’occupation israélienne et à ses violations continues des sanctuaires islamiques et chrétiens. Le Hezbollah libanais a félicité le Hamas pour son opération « héroïque ».

Arabie saoudite : L’Arabie saoudite a exprimé sa préoccupation face à l’escalade de la violence et a appelé à l’arrêt immédiat de l’escalade entre les deux parties. Le pays a également exprimé ses condoléances aux victimes des récents affrontements.

Qatar : Le Qatar a exprimé sa profonde préoccupation face à l’évolution de la situation à Gaza et a appelé à la cessation de l’escalade. Il a mis en garde contre les graves conséquences de cette escalade pour la région.

Émirats arabes unis : Les Émirats arabes unis ont appelé à la réactivation immédiate du Quatuor international pour relancer le processus de paix arabo-israélien. Le pays insiste sur l’importance de mettre fin à l’escalade, de protéger la vie des civils et de faire preuve de la plus grande retenue.

Maroc : Le Royaume du Maroc a exprimé sa préoccupation et a appelé à la cessation des hostilités. Le pays souligne que la solution réside dans le dialogue et les négociations, conformément aux résolutions internationales et au principe de la solution à deux États.

Irak : L’Irak a condamné les violations continues de l’occupation israélienne et a appelé la communauté internationale à agir pour mettre fin à ces violations et à rétablir les droits légitimes du peuple palestinien.

Koweït : Le Koweït a exprimé sa « profonde inquiétude » face à l’escalade de la violence et a appelé à la fin des agressions israéliennes ainsi qu’à la protection des civils innocents.

Tunisie : La Tunisie a exprimé son « soutien total et inconditionnel au peuple palestinien » et a rappelé le droit du peuple palestinien à récupérer ses terres et à créer son État indépendant avec Jérusalem comme capitale.

Syrie : La Syrie a déclaré son soutien au peuple palestinien et à sa lutte contre l’occupation israélienne. La Syrie considère que la résistance est le seul moyen de défendre les droits légitimes du peuple palestinien.

Sultanat d’Oman : Le Sultanat d’Oman a exprimé sa préoccupation face à l’escalade en cours et a appelé à la retenue et à la protection des civils.

Réactions Internationales

Chine : La Chine a exprimé sa profonde préoccupation face à l’escalade des tensions et de la violence et a appelé toutes les parties à respecter le calme, à faire preuve de retenue et à protéger les civils. La Chine soutient la solution à deux États et appelle à la reprise des négociations de paix.

États-Unis : Le président américain Joe Biden a réaffirmé le soutien de son administration à Israël et à son droit à se défendre. Il a également mis en garde contre les « acteurs hostiles » cherchant à profiter de la situation.

Europe : L’Union européenne, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Ukraine et l’Espagne ont condamné les attaques en cours et ont appelé à la sécurité, à la retenue et à la protection des civils.

Appels à la Paix

La situation actuelle souligne la nécessité d’une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien, basée sur la solution à deux États. Les appels à la désescalade et à la protection des civils sont essentiels pour prévenir une détérioration encore plus grave de la situation. La communauté internationale a un rôle clé à jouer pour rétablir la paix dans la région. Il est crucial de maintenir la pression sur les parties en conflit pour qu’elles reviennent à la table des négociations et œuvrent en faveur d’une paix durable.

Article précédentLakhdar Belloumi exprime sa fierté à la convocation de son fils en équipe nationale
Article suivantSoutien Massif au « Déluge d’Al-Aqsa » au Maroc : Le Peuple Réaffirme son Refus de la Normalisation