blank

Si l’on croit les estimations du président de président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar les Algériens consomment quelque chose comme 30 000 tonnes d’herbes aromatiques et d’épices par an, avec un pic de consommation durant le moi de carême.

Entre 600 et 700 grammes

Il s’agit de la quantité d’épices et d’herbes aromatiques consommée par personne et par an en Algérie, a précisé M. Boulenouar, dans une vidéo diffusée sur son compte Facebook,

Entre 40 et 50 variétés

Toujours selon la même source, il existe en Algérie entre 40 et 50 espèces d’épices, dont la consommation augmente de 50% durant le mois de Ramadhan.

Pas plus de 10

Il s’agit du nombre de variétés que les Algériens utilisent le plus dans leurs préparations culinaires et autres décoctions, a précisé le président de l’ANCA, soulignant qu’il s’agit ici d’épices comme le poivre noir, le Cumin, le poivre rouge, Ras El-Hanout, Laurier, Thym, Sésame et la menthe.

Ces épices, a-t-il ajouté, nous proviennent de l’étranger, notamment de pays comme l’Inde, l’Égypte, le Niger, le Mali et la Mauritanie

Article précédentPas de signe de vie depuis la défaite contre le Cameroun / Belaïli réapparait et présente ses excuses
Article suivantAccusé d’avoir apporté son soutien à la sélection camerounaise / Rabah Madjer réagi