Coup d’envoi de la 41ème session du Conseil exécutif de l’Union africaine

0
Conseil exécutif de l'Union africaine

Les travaux de la quarante et unième session du Conseil exécutif de l’Union africaine ont débuté ce matin dans la capitale de la République de Zambie, Lusaka, avec la participation du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, en la présence du ministre de l’Industrie pharmaceutique,AbderRahman Djamel Lotfi benbahmed.

Selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, la séance d’ouverture a vu les interventions du ministre des Affaires étrangères du Sénégal, pays qui préside l’actuelle session de l’Union africaine, et du président de la Commission, Moussa Faki, ainsi que le ministre des Affaires étrangères de la Zambie en sa qualité de représentant du pays hôte de la réunion.

Le communiqué ajoute que tous ceux qui ont assisté à la session ont convenu à l’unanimité de son importance, qui s’articule autour d’un ensemble de questions liées au renforcement et à l’accélération du processus d’activation de l’agenda de l’Union africaine jusqu’en l’an 2063 et de ses principaux projets.

En marge de la séance du matin, le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra a eu des entretiens bilatéraux avec plusieurs de ses homologues africains, les ministres des affaires étrangères du Sénégal, de l’Afrique du Sud, du Nigéria, du Rwanda, de l’Éthiopie, de l’Angola, de la Tunisie, de la République centrafricaine, du Cameroun, Zambie, Zimbabwe et Togo.

Les entretiens ont porté – selon le communiqué – sur les points les plus importants de l’ordre du jour de la session en cours, ainsi que sur les relations bilatérales et les perspectives de les renforcer à l’avenir.

Le Ministre Lamamra a également rencontré, en marge de la session continentale, le nouveau Président du Parlement Africain, Fortin Charumbera de la République du Zimbabwe, où il lui a renouvelé ses chaleureuses félicitations à l’occasion de sa récente élection à la tête de cette importante instance africaine, tout en lui affirmant le soutien de l’Algérie dans l’exercice de ses fonctions.

Article précédentFrance: Peines sévères contre des Algériens à la tête d’un réseau international de blanchiment d’argent
Article suivantPour la première fois depuis des mois, les prix du pétrole sont sous le seuil de 100 dollars