L’USM El-Harrach et la JS Kabylie en découdront dimanche après-midi à partir de 16h00 au stade du 5 juillet 1962 (Alger) en finale de la coupe d’Algérie de football avec, au bout, un trophée tant convoité de part et d’autre. Au début du tournoi, personne, ou presque, n’aurait parié un centime sur une telle finale, tellement les deux équipes étaient absentes de ce stade de la compétition depuis plusieurs années.

La JSK, avec ses quatre trophées, n’a plus atteint la finale depuis 2004 et sa défaite contre l’USM Alger aux tirs au but, alors que pour l’USMH, il faut remonter à 1987 pour trouver trace d’une finale disputée par les « Jaune et Noir », remportée face à la JSM Bordj Ménaiel 1 – 0. Pour les Banlieusards, cette finale pourrait constituer le couronnement d’un long travail entrepris depuis trois ans par le duo Laïb – Charef (président et coach) qui a su former une équipe jeune capable de rivaliser avec n’importe quelle formation de l’élite.

De son côté, la JSK veut retrouver son lustre d’antan à travers cette finale, elle qui n’a plus remporté de titre national depuis 2008 et sa consécration en championnat d’Algérie, alors que sa dernière victoire en coupe d’Algérie remonte à 1994. Kabyles et Harrachis ont des arguments à faire valoir sur le rectangle vert, notamment offensifs, vu les milieux de terrain et attaquants de qualité que renferme chaque effectif.

Côté « Canaris », l’entraîneur Rachid Belhout misera énormément sur son baroudeur Farès Hamiti, meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations, bien épaulé par Younes Sofiane qui affrontera son club formateur, alors que le coach harrachi Boualem Charef s’en remettra à son duo de charme Salim Boumechra – Mohamed Boualem pour déstabiliser l’arrière-garde kabyle. Dans cette neuvième finale de leur histoire, les Kabyles partent avec un léger avantage face à leur adversaire qui tentera, lui, de compenser son manque d’expérience par la rage de vaincre de ses jeunots. Quelque 55.000 supporters sont attendus pour ce rendez-vous sportif avec l’espoir de fêter, à la fin de la partie, le sacre de leur équipe préférée.

Cette 47ème finale de Dame Coupe, la 32e qu’accueille le temple du 5 juillet, sera dirigée par l’arbitre algérien Abid Charef Mehdi, assisté d’Etchiali Abdelhak et Bitam Mohamed Mounir.

RAF

Originally posted 2011-05-01 11:00:50.

Article précédentTrois morts et 26 blessés dans des accidents de la route en une journée
Article suivantProchaine réunion du Conseil des chefs d’entreprises France-Algérie