Tous les cas dépistés de cancer du sein seront pris en charge en matière de suivi et de traitement médical par des centres spécialisés dont la création est « imminente », a affirmé lundi à Constantine M. Tayeb Louh, ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.

Au cours d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine, le ministre a indiqué que tous les moyens humains et logistiques seront mis en place pour assurer une « parfaite prise en charge des femmes atteintes de cette pathologie qui ne constitue plus une fatalité dans la médecine moderne ».
Insistant sur le fait que le dépistage précoce du cancer du sein est devenu, notamment pour les femmes de plus de 40 ans, « plus que nécessaire voire obligatoire », M. Louh a souligné que le traitement des cas détectés constitue une « suite logique de tout un programme national de lutte contre cette maladie ».

La création de ces nouveaux centres de soins s’inscrit « dans le cadre d’une politique préalablement tracée par le secteur de la sécurité sociale », a ajouté le ministre, précisant qu’une formation de haut niveau sera dispensée au plateau médical devant assurer cette mission.

Une feuille de route portant sur les moyens à mettre en £uvre pour la création de ces centres de prise en charge des femmes atteintes de cette maladie a été d’ores et déjà élaborée et sera prochainement mise à exécution, a indiqué M. Louh, avant de préciser que la concrétisation de ce programme se fera « en étroite collaboration avec le secteur de la Santé ».

Le ministre a affirmé dans ce contexte que l’application de ce programme « pourrait avoir lieu dans une première étape dans les régions intérieures avant de se généraliser pour toucher la capitale en dernière phase ».

La réforme du secteur de la sécurité sociale a de tout temps suscité des luttes d’intérêts que seule une gestion « mûre et attentive au moindre détail est en mesure de maîtriser », a par ailleurs souligné M. Louh, estimant que la réussite ayant marqué la mise en place du dispositif de la carte Chifa, d’abord appliqué dans des villes de l’intérieur du pays, « (nous) a inspiré pour faire de même en ce qui concerne ces centres de prise en charge des femmes souffrant du cancer du sein ».

Dans le même contexte, M. Louh a précisé que des guichets uniques au niveau de toutes les agences CNAS seront mis en service à partir du mois d’octobre prochain afin d’assurer davantage de célérité dans le traitement des dossiers des femmes concernées par le dépistage du cancer du sein.

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale a par ailleurs exposé la politique de son département dans le cadre du programme quinquennal

2010-2014, en ce qui concerne les perspectives en matière d’emploi, de renforcement et de modernisation de l’inspection du travail.

Le ministre avait auparavant procédé, à son arrivée à Constantine, à l’inauguration du nouveau siège de l’inspection régionale du travail, cité Zouaghi, avant de se rendre au siège régional de la CNAS où il s’est enquis des prestations assurées aux assurés sociaux.

Le ministre a achevé sa visite par une réunion régionale regroupant les cadres du secteur, où il a été question du nouveau programme quinquennal et des missions de l’inspection du travail, « un des symboles de souveraineté des pays », selon M. Louh.

APS