Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Abdelaziz Ziari, a indiqué samedi que le projet de loi criminalisant le colonialisme ne sera pas présenté au parlement durant cette session ni la session qui suit pour des « considérations diplomatiques et juridiques ». A ce sujet, M. Ziari qui était l’invité de l’émission « En direct du parlement », diffusée sur les ondes de la chaîne III, a fait savoir que la loi portant sur la criminalisation du colonialisme « n’est pas inscrite à l’ordre du jour de la session actuelle ni probablement pour la session qui suit », liant cette décision à des considérations « diplomatiques, internationales et juridiques ».

APS

Article précédentFace à la crise mondiale et son influence déclinante, un impact limité sur le cours du pétrole de l’OPEP le 28 mai 2009
Article suivantJeux méditerranéens 2021/ «Schwarzy» soutient la candidature d’Oran