gaza phosphore blanc

L’armée israélienne a sanctionné deux officiers de haut rang pour avoir approuvé l’utilisation de phosphore blanc, lors de l’offensive contre la bande de Gaza en décembre 2008 et janvier 2009, selon le quotidien « Haaretz » de lundi.

L’enquête militaire a conclu que le commandant de la division et celui de la brigade engagés à Gaza ont mis en danger des vies humaines en lançant ces munitions extrêmement incendiaires contre des bâtiments d’une agence humanitaire de l’ONU. Mais ce n’est pas le seul cas recensé d’emploi du phosphore au cours de la guerre à Gaza.

On ignore dans l’immédiat la nature de ces sanctions disciplinaires. D’après le « Haaretz », ces allégations apparaissent dans une réponse du gouvernement la semaine dernière au rapport Goldstone pour les Nations unies, qui accuse Israël et le Hamas au pouvoir à Gaza d’avoir commis des crimes de guerre au cours de cette offensive.

AP

Originally posted 2010-02-01 10:58:35.