Economie: abdelhafid henni…S’appuyer sur la production locale est un moyen de faire face aux fluctuations des marchés internationaux

0
mohamed abdelhafid henni
Advertisement

Algerie: Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, mohamed abdelhafid henni, a déclaré dimanche que les fluctuations des marchés mondiaux des denrées alimentaires imposent un recours accru aux capacités nationales de production de matériels agricoles.

Lors d’une réunion d’évaluation du secteur, en présence des cadres centraux et des directeurs de l’agriculture et de la forêt de 58 Etats, le ministre a souligné que la situation générale connue du monde dans la couverture des besoins alimentaires de la population exige de toutes les parties de changer le politique de production adoptée pour s’appuyer davantage sur les capacités nationales.

Hennii a appelé à élever le niveau de coordination entre les différents acteurs de la filière et à s’appuyer sur les compétences nationales pour développer la production nationale, selon le site du ministère de l’Agriculture .

Selon la même source, la réunion d’évaluation du secteur a été consacrée à ce qui a été mis en œuvre sur le terrain dans le cadre des programmes établis, et ce qui peut être mis en œuvre pour réussir la campagne agricole de la saison en cours, notamment la récolte et le battage, en en plus des mesures préventives de lutte contre les incendies de forêt.

Le premier responsable du secteur a estimé que cette réunion « permettra de fixer des objectifs et de réorienter la politique agricole à travers un plan de relance du secteur, permettant une amélioration continue des produits agricoles ».

Le porte-parole a souligné que « ce choix stratégique s’est clairement exprimé à travers l’orientation économique ordonnée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Dans son allocution lors de la rencontre, le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens, Abdellatif Dilmi, a souligné l’importance de la coordination entre les différents acteurs pour étudier les questions liées au secteur agricole, et accélérer le rythme de ses performances afin d’être plus efficace.

Dilmi a déclaré que tous les acteurs sont tenus de discuter de solutions pratiques, selon une approche organisée, basée sur la communication entre toutes les parties, pour former la vision appropriée conformément à la nécessité d’atteindre la sécurité alimentaire.

De l’avis du secrétaire général de l’Union, « la concertation et l’imposition de la logique du dialogue restent à la base de toutes les solutions, aussi difficiles ou contraignantes que soient les travaux ».

Article précédentHydrocarbure: Des milliards de dollars sont inexploités en Algérie pour ces raisons
Article suivantIbrahim Boughali : L’initiative du président Tebboune va renforcer la cohésion et le front intérieur