Économie: L’Algérie prévoit une croissance économique de 3,4% en 2022

0
croissance économique
Advertisement

Algerie: le ministre des Finances Abderrahmane Raouia a révélé que l’Algérie s’attend à atteindre un taux de croissance économique de 3,4% au cours de l’année en cours.

Lors de sa supervision du lancement des travaux de la 33ème conférence de la Fédération Arabe des Assurances Générales, organisée par la Fédération Algérienne des Sociétés d’Assurances et de Réassurances, en coopération avec la Fédération Arabe des Assurances Générales, au Palais des Congrès « Mohamed ben Ahmed » à Oran, le ministre a souligné que l’Algérie a réussi à surmonter les effets de la crise sanitaire résultant de la pandémie du virus Corona. Ses principaux indicateurs économiques ont commencé à s’améliorer à partir du second semestre 2021, ce qui lui permet d’anticiper un taux de croissance pour 2022 estimé. à 3,4 %.

Raouia a ajouté que « les mesures prises par l’État pour faire face aux effets de la crise sanitaire et réduire son impact sur l’économie et les institutions algériennes, y compris l’ordonnancement des dettes des institutions et l’octroi de diverses incitations, ont permis de contrôler la situation économique générale et de maintenir les grands soldes du secteur financier, y compris les organismes d’assurance et de réassurance.

Le ministre a souligné les grandes réformes économiques récemment entreprises par l’Algérie pour améliorer les performances de l’économie et relever le taux de croissance en soutenant les exportations hors hydrocarbures, en revoyant la loi sur les investissements en éliminant les obstacles bureaucratiques, en simplifiant les procédures administratives, en abandonnant la règle du 51/49 pour les investissements. Dans la plupart des secteurs, l’élargissement de l’utilisation des technologies modernes et la numérisation dans la gestion du secteur économique.Ces réformes devraient bientôt montrer les premiers résultats.

La croissance économique de l’Algérie au cours de l’année écoulée a augmenté de 4,2% sur l’année, alors que la loi de finances tablait sur un taux de 3,98%.

Article précédentL’international tunisien Aïssa Laïdouni envoie un message fort à l’équipe nationale algérienne
Article suivantLe ministère de l’Éducation révèle la date d’annonce des résultats du BEM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici